Bernard Montiel menacé de mort après avoir défendu Ary Abittan : “On a voulu me décapiter”

0
20

Ary Abittan. Sur le plateau de Touche pas à mon poste, le journaliste a révélé avoir essuyé de nombreuses insultes et menaces de mort sur les réseaux sociaux après avoir défendu l’acteur de 47 ans, qui a été mis en examen pour viol. En effet, le 1er novembre, Bernard Montiel a déclaré au cours de l’émission : “Tout le monde est sous le choc. Moi je n’y crois pas à cette histoire, je le défends. Ary, je le connais, je sais comment il est et quel rapport il a avec les femmes, il est toujours extrêmement correct. C’est un mec archi honnête”.

Blessé par les mots de certains internautes à son égard, il a tenu à mettre les choses au clair, face à Cyril Hanouna et au reste de l’équipe de TPMP. “C’est hallucinant tout ce que j’ai pu lire…Encore une fois, on a voulu me décapiter, encore une fois !”, a confié Bernard Montiel, qui avait déjà été victime de menaces de mort similaires après s’être exclamé “Vive l’Algérie” lors d’un débat concernant Karim Benzema en mai dernier dans TPMP. “Hier, j’ai dit qu’Ary est mon ami et que je ne peux pas y croire !”, a-t-il assuré.

“Les insultes m’ont touché parce que ça a été violent et que les gens ont déformé mes propos. Moi, je pense à la présumée victime avant tout, si c’est vrai. Mais je souhaite à tout le monde de défendre son ami comme moi. Ary est mon ami et jusqu’au bout je le défendrai, jusqu’à preuve du contraire”, a réaffirmé Bernard Montiel, des sanglots dans la voix.

“C’est horrible ce qu’il s’est passé, si c’est vrai. Maintenant, je défends toujours Ary, rien n’est prouvé… J’ai eu envie de rétablir ma vérité, sans convaincre personne, parce que je le connais bien, j’ai appelé des amis et personne n’y croit, on est tous sous le choc”, a conclu le confident des stars et proche du couple présidentiel.

Bernard Montiel a tenté de prendre des nouvelles d’Ary Abittan. “Je lui ai envoyé un mot, mais il ne m’a pas encore répondu, j’imagine son état et celui de la jeune femme, je ne l’oublie pas”, a-t-il confié dans TPMP. “Je trouve ça terrible ce qui arrive là, pour tous les deux. Ary va trinquer grave, il trinque déjà, ça va très dur pour lui. Un tas de gens m’ont dit ‘je suis embarrassé, je comptais le prendre pour un film, je ne vais pas le prendre'”, a révélé Bernard Montiel.

Ary Abittan reste présumé innocent des faits reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire.