Bienvenue chez nous : Audrey et Dimitri “harcelés” par la production

0
136

Nouveau scandale sur TF1. Après les problèmes rencontrés dans Quatre mariages pour une lune de miel, c’est une autre émission qui est pointée du doigt par ses candidats. Il s’agit de Bienvenue chez nous. Cette semaine, alors qu’une énième compétition a été lancée, Audrey et Dimitri sont devenus la cible des internautes. Leur attitude a été fortement décriée, et plus particulièrement celle d’Audrey, considérée comme “la plus détestable candidate de cette série“. Face à cette déferlante de haine, le couple a même décidé de porter plainte.

À lire aussi

Mais au-delà d’être attristés, Audrey et Dimitri sont davantage remontés contre la production. C’est ce qu’ils révèlent pour nos confrères de Voici. “Les gens nous traitent de débiles, d’incultes… Mais les gens sont encore plus débiles que nous, car ils croient ce qu’ils voient à la télé“, a déclaré le jeune homme aux commandes de l’établissement Les Spas de Vénus. Selon lui, le montage “a été très loin“, dépeignant son couple comme “les méchants” de la semaine. “La production leur a ‘cassé les pieds’ pour tourner certains passages qui ne les mettent pas à leur avantage”, indique Voici. “Ça a été très mal monté. Il fallait un vilain petit canard et je pense que personne n’a voulu jouer ce rôle dans l’émission. (…) La production voulait qu’on casse les gens sur les notes, ce que nous n’avons pas fait. Je sentais qu’il y avait une entourloupe qui se préparait“, a expliqué Dimitri.

La situation a pris de telles proportions que les amoureux ont même envisagé d’arrêter le tournage en cours de route. Problème, ils n’en avaient pas le droit. “Ils nous ont dit : ‘Nous sommes en droit, par rapport au contrat, de vous demander des indemnités vu que vous coupez la production.’ On a été obligés de terminer.” Résultat, la fin de l’expérience a été un véritable calvaire où injures et insultes étaient de mise des deux côtés. “Je pense qu’ils ont fait le montage par rapport aux propos qu’on a eus envers eux. On leur a dit que ça devenait limite du harcèlement ce qu’ils faisaient.” Pour l’heure, Audrey et Dimitri assurent ne pas pouvoir entamer de démarches juridiques à l’encontre de la production de Bienvenue chez nous. Leur seule force aujourd’hui est de parler. “On n’a rien à perdre. S’ils veulent nous attaquer, ils nous attaqueront.