Billie Eilish explique son style : “Je ne me suis jamais sentie désirée”

0
131

Dans une interview à British GQ, dont elle fait la couverture pour les mois de juillet-août 2020, Billie Eilish a une fois de plus évoqué son style particulier. Des vêtements amples, des cagoules et autres doudounes fluo qui ont construit tout un personnage autour de cette jeune artiste de 18 ans.

À lire aussi

Si elle a choisi ce style, c’est avant tout pour que personne ne puisse émettre un quelconque jugement sur son corps. “Voilà une bombe pour vous : je ne me suis jamais sentie désirée. Mes anciens petits amis ne m’ont jamais permis de me sentir désirée. Aucun d’entre eux. Et c’est quelque chose d’important dans ma vie, je n’ai jamais senti que quelqu’un me désirait“, a-t-elle révélé.

Plus elle évolue, plus Billie Eilish ressent le besoin de se dévoiler petit à petit, d’assumer son corps. “Donc je m’habille de la façon dont je m’habille parce que je n’aime pas que vous – tout le monde – me jugiez, ou lui attribuiez une taille. Mais ça ne veut pas dire que je ne vais pas me réveiller et décider de porter un débardeur, ce que j’ai déjà fait. Parfois, je m’habille comme un garçon. Parfois, je m’habille comme une fille ‘swaggy”.Parfois, je me sens enfermée dans ce personnage que j’ai créé, parce que parfois les gens ne m’assimilent pas à une femme“, déplore-t-elle.

Celle qui signe la dernière bande originale de James Bond en profite pour évoquer ses précédentes relations de couple. “Je ne me suis jamais sentie puissante dans une relation. Ça m’est arrivé une fois et, devinez quoi, j’ai tourné la gentillesse de cette personne à mon avantage. Je n’étais pas habituée à ça. Ça fait des mois maintenant et je ne suis attirée par personne. Je ne sais pas ce qu’il se passe… C’est assez stylé“, apprend-elle. De rares confidences pour cette artiste si discrète sur sa vie privée.

Billie Eilish dénonçait déjà le body shaming qui s’est instauré autour de son corps – alors qu’elle ne le dévoile justement jamais – dans un court métrage poignant diffusé pendant sa tournée. “Si je porte ce qui est confortable, je ne suis pas une femme. Si j’enlève des couches, je suis une p*te. Et vous me jugez“, dénonçait-elle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.