Bleus: Deschamps a apprécié le “bon amalgame” entre jeunes et anciens

0
43

Le sélectionneur Didier Deschamps a apprécié le “bon amalgame” entre les jeunes alignés mercredi contre l’Ukraine (7-1) et les plus expérimentés comme Olivier Giroud, dont il a salué “l’envie” toujours intacte de briller à 34 ans.

Q: Est-ce une soirée parfaite pour vous?

R: “Je ne sais pas ce qu’est la perfection mais en tout cas c’est une très belle soirée pour nous. Je ne veux pas enlever le mérite à mes joueurs d’avoir eu autant d’occasions, d’avoir marqué sept buts. Evidemment mon ami Schevchenko avait quelques problèmes pour préparer ce match-là mais il ne faut pas minimiser ce que l’on a bien fait. Les joueurs ont pris beaucoup de plaisir avec un bon état d’esprit, ce qui est essentiel pour moi. Entre ceux qui ont débuté, les plus anciens, il y a eu un bon amalgame. Il faut apprécier, savourer, ne pas se croire plus beaux qu’on est non plus, mais ne pas minimiser ce qu’on vient de réaliser ce soir.”

Q: Avez-vous apprécié le milieu en losange que vous avez testé?

R: “Retrouver ce triangle d’attaque est toujours intéressant car il permet de créer du danger pour l’adversaire. C’est un autre système, différent de celui du mois dernier, mais à partir du moment où j’ai les joueurs pour le faire… C’est ce que je vous ai annoncé: je profiterai des matches jusqu’au mois de novembre pour sortir de ce qu’on a l’habitude de faire. Aujourd’hui ça a bien marché. Ce n’est pas pour autant que j’ai abandonné la défense à trois. J’ai des joueurs qui sont dans leur registre. Dans l’animation, on a eu une petite dizaine de minutes pour trouver des repères mais après la machine a été lancée. Ca permet d’avoir une bonne maîtrise et surtout d’être dangereux, aujourd’hui on a eu beaucoup d’occasions. On a mis sept buts mais on aurait pu en mettre d’autres.”

Q: Comment avez-vous vécu la formidable soirée d’Olivier Giroud et ses deux buts?

R: “Le premier est fantastique. D’où je suis positionné je vois bien la trajectoire. Je suis très content pour Olivier, au-delà de sa 100e sélection. Il n’a pas marqué des buts à chaque fois mais il a toujours été très important pour cette équipe de France. Il fait partie des joueurs qui ont commencé l’aventure en 2012 avec moi. Il a toujours cette envie, cette volonté, ce caractère, donc bravo à lui. C’est pour ça aussi que je lui ai octroyé le brassard ce soir, c’est peut-être symbolique mais je sais que c’est important pour lui. Je ne vais pas lui faire de cadeau, à lui ou à d’autres, il le sait bien. A lui de continuer comme ça.”

Propos recueillis en conférence de presse.

© 2020 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés. Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l’AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l’accord préalable écrit de l’AFP.