Blocage RT: Berlin met en garde contre des représailles visant les médias allemands

0
15


<p/>Google a bloqué deux chaînes Youtube, dont la chaîne russophone RT diffusée en Allemagne, pour avoir violé ses règles en diffusant de "fausses informations" sur le coronavirus” width=”245″ height=”163″ src=”data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAQAAAC1HAwCAAAAC0lEQVR42mP89AcAAuYB8IMlp6YAAAAASUVORK5CYII=” data-sizes=”auto” data-optimumx=”1″ srcset=”https://pureactu.com/wp-content/uploads/2021/09/blocage-rt-berlin-met-en-garde-contre-des-represailles-visant-les-medias-allemands-1.jpg 992w”></div>
</div>
</div>
</figure>
</div>
<p class=Berlin a mis en garde mercredi la Russie contre d’éventuelles représailles à l’encontre de médias allemands après la suspension par Youtube de comptes de la chaîne russophone RT diffusés en Allemagne.

Soulignant que le gouvernement allemand n’avait “rien à voir” avec ce blocage, le porte-parole du gouvernement Steffen Seibert a averti que “quiconque appelle ou parle de telles représailles ne démontre pas un bon respect de la liberté de la presse”.

Le site de vidéos de l’américain Google a bloqué mardi soir deux chaînes Youtube, RT DE et Der Fehlende Part, les accusant d’avoir violé ses règles en diffusant de “fausses informations” sur le coronavirus puis en ayant voulu contourner une suspension de téléchargement.

“Il ne s’agit pas d’une mesure étatique prise par le gouvernement fédéral”, a déclaré M. Seibert, assurant avoir appris cette suspension “en lisant la presse”. “Il s’agit d’une décision de Youtube”, a-t-il insisté, réfutant toute implication de Berlin.



<p/>Le porte-parole du gouvernement allemand Steffen Seibert, à Berlin, le 10 juin 2021″ width=”245″ height=”164″ src=”data:image/png;base64,iVBORw0KGgoAAAANSUhEUgAAAAEAAAABCAQAAAC1HAwCAAAAC0lEQVR42mP89AcAAuYB8IMlp6YAAAAASUVORK5CYII=” data-sizes=”auto” data-optimumx=”1″ srcset=”https://pureactu.com/wp-content/uploads/2021/09/blocage-rt-berlin-met-en-garde-contre-des-represailles-visant-les-medias-allemands-2.jpg 992w”></div>
</div>
</div>
</figure>
</div>
<p class=Il n’a pas voulu commenter la décision de Youtube, soulignant seulement que “la liberté de la presse est une valeur importante”.

Le ministère des Affaires étrangères russe a, dans un communiqué, accusé les autorités allemandes d’avoir “évidemment encouragé, voire insisté” pour cette décision.

Dans ce contexte, “la prise des mesures de représailles symétriques à l’encontre des médias allemands en Russie (…) semble non seulement appropriée, mais aussi nécessaire”, a menacé la diplomatie russe.

RT, qui émet également en anglais, français et espagnol, est considéré comme un outil d’influence utilisé par le Kremlin à l’international.

La Russie ne cesse d’accuser les pays, médias et plateformes occidentales de mener une guerre russophobe de l’information.

Les Occidentaux estiment eux que la Russie pilote sur les réseaux sociaux des campagnes de désinformation ou d’influence pour semer la discorde dans leurs sociétés ou à des fins d’ingérence électorale, comme lors de la présidentielle américaine de 2016.