Brad Pitt et son alcoolisme, une “erreur nécessaire” : il parle à coeur ouvert

0
78

À 55 ans, Brad Pitt semble avoir atteint l’âge de raison. C’est lors d’une entrevue croisée, organisée par le magazine Interview, qu’il a pu échanger avec Anthony Hopkins, à qui il donnait la réplique dans Rencontre avec Joe Black, en 1998.

À lire aussi

Lors de ce moment intime entre les deux acteurs, ils ont pu revenir sur plusieurs sujets qui jalonnent leurs vies. “Je réalise, comme un véritable acte de pardon envers moi-même pour tous les choix que j’ai faits et dont je ne suis pas fier, que j’accorde de la valeur à ces erreurs car elles ont conduit à une certaine sagesse, ce qui à conduit à autre chose. On ne peut pas avoir l’un sans l’autre”, déclare l’acteur de Fight Club.

Il ne fait aucun doute que ce genre de déclaration fait référence à son passé d’alcoolique. Une période sombre qui est désormais derrière lui. “J’ai simplement vécu tout cela comme une façon de me dénigrer, comme une échappatoire. Je pense que l’on vit dans une période où nous sommes extrêmement prompts à porter des jugements et à vite traiter les gens comme des objets jetables. Nous mettons toujours l’accent sur l’erreur. Mais l’étape suivante, ce que vous faites après l’erreur, c’est cela qui définit réellement une personne. Nous faisons tous des erreurs. Mais quelle est la suite ? Dans notre société, nous n’avons pas l’habitude d’y prêter attention. C’est la partie que je trouve la plus vivifiante et intéressante.” Une “erreur” de parcours qu’il estime avoir été “nécessaire dans une certaine mesure”.

“Je ne suis pas un évangile non plus”, a répondu Anthony Hopkins pour aider son ami de longue date à relativiser. Mais l’iconique interprète d’Hannibal Lecter de 81 ans assure que son propre alcoolisme est arrivé pour une raison et qu’il avait tourné la page. “Donc tu acceptes toutes tes erreurs, l’interroge Brad, tu te dis ‘ce sont mes faiblesses, ce qui me dérange’. Il y a une forme de beauté dans ce geste !”

“Je ne suis qu’un être humain, poursuit-il. Nous sommes des humains, nous voulons un but, nous voulons donner un sens à nos vies. Mais pour y parvenir, il n’y a que deux solutions : rester créatif et être avec les personnes qu’on aime.” Justement, après un divorce tumultueux et ô combien médiatisé, Brad Pitt, apaisé, aurait peut-être retrouvé l’amour dans les bras d’Alia Shawkat.