Brigitte Bardot, mère de Nicolas après deux avortements : un “traumatisme” !

0
123

De Brigitte Bardot, le grand public connaît notamment sa carrière au cinéma, ses fesses immortalisées par Le Mépris, sa passion pour son terrible engin – sa Harley Davidson – ou encore son amour inconditionnel des animaux. On connaît nettement moins la BB intime, surtout la mère de famille. Dans les pages du magazine Point de vue, Brigitte Bardot a longuement évoqué sa vie, revenant ainsi sur comment sa notoriété a parfois été pesante.

À lire aussi

En janvier 1960, elle donne naissance à son fils Nicolas et cela reste pour elle un très mauvais souvenir… “Quand Nicolas est né, en 1960, l’hystérie autour de moi. C’était de la folie. La chambre d’accouchement installée dans ma maison, les photographes derrière les fenêtres, ceux qui se déguisaient en médecins pour me surprendre. Il n’y avait aucune intimité. C’était terrible. J’ai associé la naissance de mon fils à ce traumatisme. Et c’est Nicolas qui en a porté les conséquences“, a-t-elle raconté.

Un fils qu’elle ne voulait pas mais qu’elle a gardé, issu de sa relation avec Jacques Charrier. En 2019, un article de L’Express revenait déjà sur cette histoire et citait la star qui déclarait au moment de devenir mère : “Je m’en fous, je ne veux plus le voir.” Auparavant, du temps de se relation avec Roger Vadim, elle avait déjà avorté deux fois. Pas difficile de comprendre que l’actrice n’avait donc aucune envie d’avoir des enfants. Depuis de nombreuses années, elle n’a plus de contacts avec Nicolas, installé en Norvège. Brigitte Bardot avait même confié qu’avec sa famille éparpillée, les relations sont difficiles. Ainsi, elle n’est pas proche de ses petites-filles, Anna-Camilla et Théa-Joséphine. Son refuge reste La Madrague dans le Sud de la France, avec ses animaux adorés.

Isolée avec ses bêtes, au soleil, Brigitte Bardot profite de son presque anonymat après une vie entière sous les projecteurs. “La célébrité possède un revers de la médaille trop lourd à porter“, ne manque-t-elle pas de souligner.

Les confidences de Brigitte Bardot sont à lire dans Point de Vue, numéro du 5 août 2020 actuellement en kiosques.