Britney Spears sous tutelle : son père, “vraiment désolé”, répond à toutes les accusations !

0
21

Elle a finalement pris la parole, après treize ans de silence. Placée sous tutelle après divers problèmes, dont un coup de tondeuse un peu trop près du crâne, Britney Spears doit obéir au doigt et à l’oeil d’une armada d’anonymes qui composent son entourage depuis l’année 2008. Le tout dirigé par son père, son tuteur légal, Jamie Spears. C’est ce qu’elle a expliqué à la cour suprême de Los Angeles par téléphone, le mercredi 23 juin 2021, en suppliant qu’on lui rende sa liberté – Free Britney !

Il est vraiment désolé de voir à quel point elle souffre et a de la peine

Comme de très nombreuses personnes, Jamie Spears a écouté les déclarations de la compagne de Sam Asghari. D’autant plus qu’il est au coeur de toutes les accusations de sa fille et qu’il contrôle totalement sa vie et son argent – une fortune estimée à plus de 60 millions de dollars, tout de même. Son équipe légale a donc dévoilé un communiqué officiel dans lequel il se défend d’avoir de viles intentions, promettant qu’il a toujours agi dans l’intérêt de Britney Spears. “Il aime tellement sa fille, peut-on lire dans le document. Il est vraiment désolé de voir à quel point elle souffre et a de la peine.

Dans ce même rapport, l’équipe de Jamie Spears assure qu’il ne jouit pas de la fortune de Britney Spears comme elle le raconte. Il aurait, au contraire, déménagé à Kentwood, en Louisiane, et vivrait actuellement dans une sorte de camping-car garé dans un entrepôt rempli de souvenirs de la carrière de l’artiste, situé à la périphérie de la municipalité. Il a même vendu la maison dans laquelle sa fille a grandi. Et pourtant, durant les trente minutes qu’elle a passé au téléphone avec la cour suprême de Los Angeles, Britney a demandé une dizaine de fois à ce qu’il cesse de gérer sa vie et qu’il arrête de l’empêcher de tomber enceinte, quitte à l’obliger à porter un stérilet…

Il aime avoir ce contrôle qui blesse sa fille, à 100 000%. Il adore ça.

Pour se débarrasser de cette tutelle, Britney Spears aurait subi par le passé toute une batterie de tests. “Après ça, j’ai eu mon père au téléphone, raconte-t-elle de vive voix. Il me disait que j’avais tout raté. ‘Je suis désolé Britney, il faut que tu écoutes tes docteurs. Ils prévoient de t’envoyer dans une petite maison de santé à Beverly Hills pour un programme de désintoxication qu’on va bâtir spécialement pour toi. Il faudra que tu payes 60 000 dollars par mois pour ça’. J’ai pleuré pendant une heure au téléphone et il en a apprécié chaque minute. Le contrôle qu’il a sur une personne comme moi… il aime avoir ce contrôle quitte blesser sa fille, à 100 000%. Il adore ça.”

En fin de séance, la juge ayant partagé cette conversation avec Britney Spears a assuré qu’elle était très sensible à tout ce qu’elle venait d’entendre, la félicitant pour son courage. Elle a indiqué que le recours de la chanteuse serait examiné à une date ultérieure. La suite au prochain épisode.