Bruno Guillon : Confidences sur son rôle de père et ses absences répétées

0
156

Quand on est animateur à succès, à la fois en radio et en télévision, il peut être compliqué de concilier son emploi du temps chargé avec sa vie de famille. En couple depuis plus de vingt ans, Bruno Guillon est également papa d’un petit garçon de onze ans prénommé Anatole. Entre la présentation des Z’amours (France 2) et ses programmes quotidiens sur RTL et Fun Radio, l’animateur de 48 ans a dû sacrifier des moments précieux de la vie de son fils. Jeudi 13 février 2020, il s’est confié auprès de nos confrères de Femme Actuelle.

À lire aussi

Comme je fais de la radio, je n’ai jamais pu l’emmener le matin, j’ai raté toutes ses rentrées scolaires…“, se désole-t-il avant d’ajouter : “Par contre, dès que je peux j’essaie d’aller le chercher le soir !

Des courts moments père et fils dont le petit Anatole savoure les moindres secondes avec bonheur. “Je lui dis : ‘Tu sais, à un moment tu vas en avoir plein le cul que je t’attende devant le collège, et tu vas me demander d’aller attendre au coin de la rue’, et il me dit : ‘Non, non, pas de soucis, tu viens me chercher’“, raconte l’animateur.

Si Bruno Guillon a souvent peur que son fils subisse le revers de sa notoriété, ce dernier ne semble pas du tout en souffrir, bien au contraire : “Il a un recul par rapport à ça. (…) Je crois qu’il s’en fout. J’ai tout fait pour l’élever dans ce sens en tout cas“, assure l’animateur. Entre balades en forêt, vacances au ski et autres moments de complicité, il est pourtant un sujet que Bruno Guillon n’ose pas aborder avec son fils : “Je ne sais pas du tout s’il a une amoureuse, ou un amoureux d’ailleurs ! Et puis c’est le genre de question de tonton relou que j’aurais pu poser à ma nièce ou mon neveu, mais en tant que papa je ne lui demande pas…“, déclare-t-il.

En attendant, Bruno Guillon est formel, il refuse d’être catalogué comme père absent et affirme faire de son mieux. Maintenant que son fils est un peu plus grand, il est probablement plus facile de partager des instants avec lui, et ce n’est que le début !