Connectex avec nous

“Ça me fait mal” : l’avocat de Laeticia Hallyday reçoit des lettres d’insultes

Pure People

“Ça me fait mal” : l’avocat de Laeticia Hallyday reçoit des lettres d’insultes

Sur le devant de la scène médiatique Maître Ardavan Amir-Aslani, l’avocat de Laeticia Hallyday, se fait régulièrement menacer.

Depuis le décès de Johnny Hallyday le 5 décembre dernier, tout le clan du Taulier déchaîne les passions. Alors que Laeticia et les enfants de Johnny se déchirent autour de l’héritage du chanteur, le volet judiciaire de cette affaire passionne les Français. Dans cette bataille, il y en a un qui est devenu une star mais aussi une cible de choix pour les détracteurs de Laeticia Hallyday : Maître Ardavan Amir-Aslani, son avocat. Dans Le Point, l’homme de loi revient sur ces dernières semaines sous les projecteurs. Il avoue être souvent moqué par ses clients mais également recevoir des lettres d’insultes. Dans ces missives, les expéditeurs parlent d’un “étranger” (il est d’origine iranienne, NDLR).

“C’est ce qui m’a le plus fait mal, car je me sens français, regrette-t-il. La France m’a tout donné. J’ai fait mienne cette phrase de Romain Gary, que je trouve magnifique : ‘Je n’ai pas une seule goutte de sang français, mais la France coule dans mes veines’. C’est tout moi.” Maître Ardavan Amir-Aslani revient également sur sa rencontre avec Johnny Hallyday. “Il est venu me voir en 2011, au moment où il souhaitait mettre de l’ordre dans ses affaires, se souvient-il. Il a dû apprécier ma discrétion.”

Deux hommes qui se ressemblent

Durant plusieurs années, les deux hommes se sont toujours bien entendus. Une relation basée sur le respect. “Je l’ai toujours vouvoyé et ai gardé une approche professionnelle, raconte-t-il au Point. Je n’étais pas un fan avide d’autographes… On s’est compris assez vite : tout comme moi, il s’est fait seul, il est parti de rien. Johnny Hallyday est aussi un pur produit de la méritocratie.”

Plus dans Pure People

Haut