Camélia Benattia enceinte et harcelée par des “petits pervers” : elle recadre

0
115

Sur un petit nuage depuis qu’elle sait qu’elle attend son premier enfant avec Tarek Benattia, le petit frère de Nabilla, Camélia voit son bonheur quelque peu entaché par de malveillants internautes. Depuis quelque temps, la jolie brune s’était même éloignée des réseaux sociaux, mettant un terme aux échanges avec sa communauté.

À lire aussi

Ce mercredi 29 juillet 2020, elle a pris la parole pour en expliquer les raisons. “Je vais rouvrir mes messages Snapchat ! Je répondais tout le temps, on avait un dialogue avec ceux qui me suivent, c’était vraiment trop bien et en fait il y a des petits cons, on ne peut pas les appeler autrement, qui s’amusent à envoyer des photos vulgaires…“, a-t-elle confié sans entrer dans les détails, encore très agacée à l’idée d’y repenser. Et de poursuivre – et surtout de prévenir : “C’est pour ça que j’avais bloqué. Je vais rouvrir mais ne m’envoyez pas de photos ou des vidéos, j’ouvre simplement quand c’est écrit. Donc voilà rien ne sert aux petits pervers de m’envoyer des photos ou des trucs, enfin vous m’avez compris, tout message insultant sera bloqué, je n’ai pas envie de chercher midi à 14h, mettez vous à ma place. Parfois je peux être à côté de ma famille, et je reçois des photos… Donc c’est pour ça que je n’ouvre plus.

Dans l’espoir que son message soit compris par l’ensemble de ses followers, la jolie brune est ensuite passée à un sujet beaucoup plus sympathique autour de sa grossesse. Camélia était ravie de pouvoir annoncer avoir passer le cap des 6 mois, dévoilant son gros bidou en photo. Ce cap a une saveur toute particulière pour elle qui a déjà été enceinte auparavant. Malheureusement, à l’époque, seulement âgée de 19 ans, elle a fait une grossesse extra-utérine (l’ovule se loge dans une des trompes, ce qui est très dangereux pour la santé). Réalisant qu’on “peut vraiment en mourir“, elle avait décidé avec son mari de se rendre aux urgences, où on lui avait fait une piqûre et “c’était parti“. Force est de constater que tout se passe aujourd’hui pour le mieux et le couple est très impatient de rencontrer sa petite merveille, dont le sexe reste pour l’heure encore inconnu. Nabilla est elle aussi très heureuse à l’idée de devenir tata et que son fils Milann ait un compagnon de jeu.