Camille Combal confiné avec sa femme Marie : “C’est peut-être dur pour elle”

0
154

Camille Combal ne chôme pas pendant son confinement. En télé-travail comme beaucoup de Français, il a transformé son salon en studio de radio et en plateau de tournage. Car en plus de présenter tous les jours sa matinale sur Virgin Radio, il anime Qui veut gagner des millions à la maison ? (TF1) afin de récolter des fonds pour la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. Malgré ce sacré programme, Camille Combal trouve encore le temps de faire des choses plus personnelles, même s’il a revu ses ambitions à la baisse. “Au départ, j’étais parti avec l’idée d’un programme de folie : apprendre le mandarin, lire tous les livres, reprendre le piano que j’ai laissé tomber à 13 ans, me mettre à cuisiner et devenir un grand chef italien… Et puis, en fin de compte, j’ai fini sur Netflix et en apéro FaceTime avec des potes“, a-t-il confié à Télé Star.

À lire aussi

A défaut de devenir un cuisinier renommé, Camille Combal a révélé à Télé Loisirs s’être découvert une passion pour la cuisine qu’il partage avec sa femme Marie : “Du coup on fait tout maison – tagliatelles, pizzas… Comme tous les Français, des journées nous paraissent plus longues que d’autres. On ne sort que pour promener le chien et faire nos courses.

Le confinement en couple a donc l’air de bien se passer pour Camille Combal. Mais son épouse Marie en dirait-elle autant ? Lorsque Télé Star lui a demandé si c’était “cool” d’être confiné avec son amoureuse, le jeune homme de 38 ans a répondu oui sans hésitation mais a fait savoir qu’il ne sait pas si sa femme est du même avis : “Carrément ! Ça doit être difficile à endurer quand on est tout seul. En plus, moi, je ne sais rien faire. Maintenant, c’est peut-être dur pour elle d’être avec moi, je ne sais pas… C’est elle qu’il faudrait interviewer !

Très famille, Camille Combal prend soin pendant le confinement de prendre des nouvelles de ses parents, avec qui il organise aussi des “apéritifs en vidéo“. Des moments plutôt drôles car ses parents n’étant “pas très calés technologie“, il ne voit d’eux “que leur front“.