Camille Combal en “mode survie” pendant six ans dans TPMP : “A la fin, j’étais essoré”

0
77

Camille Combal fait aujourd’hui partie des présentateurs incontournables. Depuis qu’il a fait son arrivée sur TF1 en 2018, il est sur tous les fronts entre Mask Singer – dont le coup d’envoi de la saison 2 a été donné le 17 octobre -, Qui veut gagner des millions ? ou Danse avec les stars (pas encore tourné cette année à cause du Covid-19). Avant cela, il a contribué aux beaux jours de Touche pas à mon poste sur C8. Une belle expérience, mais épuisante sur laquelle il est revenu auprès de nos confrères du Monde.

À lire aussi

C’est à Gap, dans les Hautes-Alpes, que le présentateur de 39 ans est né. Il y a vécu “une enfance géniale” auprès de sa famille. À l’époque, la télévision ne faisait pas partie de son quotidien. “Il fallait mettre la parabole et mon père ne l’a installée que quand j’avais 16 ans“, a-t-il admis auprès de nos confrères. Heureusement, il y avait la radio et particulièrement les libres antennes de Fun Radio et Skyrock. Camille Combal était également fan de stand-up et voulait lui aussi faire rire : “C’est tout ce qui m’anime.

Après des études en management pour rassurer ses parents, Camille Combal est venu à Paris sans vraiment savoir ce qui l’attendait, de quoi le rendre “presque un peu honteux“. Mais très vite, il a trouvé sa voie. C’est à Fun Radio qu’il a débuté en tant que stagiaire en 2004. Il y a d’ailleurs effectué le stage “le plus long de l’histoire de la station, deux ans bout à bout“. À l’époque, il vivait grâce à l’aide de ses parents et des tickets-repas que lui donnait la station. Son travail paie puisque, deux ans plus tard, on l’appelle pour lui proposer de présenter au pied levé une nouvelle émission et dix jours après, NRJ lui propose d’intégrer le 6/9. Son humour et sa tchatche séduisent.

Camille Combal et ses années TPMP et Virgin Radio

Mais c’est en 2012, quand il prend les rênes de la matinale de Virgin Radio, que sa popularité explose. Il y restera pas moins de six ans et n’en garde que de bons souvenirs. “On a rempli des Zénith à 6h du mat’, on a fait des ‘World Tour’ de France“, s’est-il souvenu. Dans le même temps, il a rejoint l’équipe de Touche pas à mon poste pour décrypter avec humour certaines émissions du PAF. “TPMP a été un laboratoire, ça m’a aidé à trouver ma voie. Il fallait faire une chronique tous les soirs. Tu es en mode survie sept jours sur sept, pendant six ans. On s’est plantés plein de fois, mais on s’est vraiment donné du mal. À la fin, j’étais essoré“, a-t-il reconnu. Au bout de cinq ans, la lassitude s’est ajoutée à la fatigue. Il a donc pris la décision de quitter l’émission animée par Cyril Hanouna. Malheureusement pour lui, la polémique du canular jugé homophobe est tombée. Il a donc jugé bon d’attendre un an avant de faire ses adieux.

Camille Combal a assuré qu’à l’époque, il ne savait pas encore qu’il irait sur TF1. S’il n’a pas voulu en dire plus sur le sujet, il a précisé que “ça [avait] été un peu houleux, mais qu'[il pensait] avoir fait ce qu’il fallait“. Depuis, l’époux de Marie continue à cartonner sur la première chaîne.