Connectex avec nous

Cap-Breton, l’île canadienne qui a profité du «Trump Bump»

Pure Délire

Cap-Breton, l’île canadienne qui a profité du «Trump Bump»

Environ 9 mois après son lancement, le site web intitulé «Cape Breton if Donald Trump Wins» ne semble pas près de perdre sa popularité auprès des internautes…

Le phénomène «viral» présentant l’île du Cap-Breton comme un refuge pour les Américains qui craignent l’élection de Donald Trump ne s’estompe pas. Le site web intitulé «Cape Breton if Donald Trump Wins» a été consulté à plus de 2 millions de reprises et ne semble pas près de perdre sa popularité auprès des internautes, rapporte La Presse Canadienne.

Les demandes de renseignements d’Américains qui envisagent sérieusement de déménager en Nouvelle-Écosse continuent d’être envoyées.

cap-breton-trump

Le site web, qui se moque du magnat de l’immobilier tout en vantant les charmes de l’île, a suscité des réactions en ligne provenant d’Afrique, d’Allemagne et d’Amérique centrale, entre autres. Et cet engouement enchante les autorités locales ; Cette publicité a provoqué une hausse de l’achalandage touristique sur l’île du littoral atlantique. Ce «Trump Bump» s’est notamment traduit par une augmentation de 14% des nuitées entre les mois de janvier et août.

Notons que plusieurs médias internationaux , à l’instar de  CNN, Washington Post et même une télé japonaise, a permis de médiatiser cette affaire. Résultat ? L’immobilier connaît une belle embellie et le nombre d’acheteurs des États-Unis a grimpé.

Cliquer pour réagir

Liasser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Pure Délire

Haut