Carole éliminée de Koh-Lanta: “Les Bleus avaient fait une alliance dans mon dos”

0
76

Les téléspectateurs ont assisté ce vendredi 4 septembre 2020, dans Koh-Lanta, à l’abandon médical de François, au retour de Marie-France chez les Oranges et à l’élimination de Carole, de la tribu du Sud. Cette Marseillaise de 52 ans revient sur son aventure pour Purepeople.com.

À lire aussi

Comment avez-vous vécu votre élimination ?
Sur le coup, je l’ai mal vécu, mais maintenant je vais très bien, je kiffe la vie (rires) ! Par rapport à mon âge, je savais que j’allais être éliminée, donc j’étais préparée.

Que se passe-t-il dans votre tête au moment du dépouillement des votes ?
Je sais très bien que tout le monde a voté contre moi. Après l’épreuve, Mathieu m’a dit qu’il votait contre moi. Et j’ai adoré, il a eu la franchise de me le dire. Et puis je leur ai dit : “Puisqu’on se dit famille, j’aimerais qu’on se mette tous autour du feu et qu’on discute pour savoir si vous allez voter contre moi.” Et là, pour le coup, personne ne parle. Il n’y avait plus de famille… J’ai commencé à comprendre que je m’étais donnée à 200% pendant l’aventure sans qu’on me le rende.

J’étais le pansement de l’équipe

Selon vous, vos camarades vous ont éliminé, car vous étiez “une maman” pour eux. Leur en voulez-vous ?

Je leur en veux, oui ! Le soir, quand on était sur le campement, il faisait froid, il y avait des orages et ils me disaient que je leur faisais penser à leur maman. “Tu nous amènes la joie de vivre comme une maman“, ils me disaient. Je racontais des histoires pour les faire rire. J’étais le pansement de l’équipe. Et à un moment donné, ils m’ont oubliée. J’ai donné mon amour, ma joie de vivre, ma confiance, et moi, je suis où là-dedans ?

Sur le camp, vous vous en prenez à Aubin qui pénalise selon vous l’équipe pendant les épreuves et à Alix qui vous aurait mise à l’écart, mais vous votez contre Ava… Pourquoi ?
Honnêtement, même moi je sais pas trop. C’est un peu n’importe quoi. Je voulais voter contre Aubin. Mais bon, Ava ne m’a jamais adressé la parole, tout comme Sébastien. Ils ne discutaient qu’avec Alix. Et puis sportivement parlant, au niveau des filles, Ava était moins forte sur les épreuves qu’Alix. Et finalement, je n’ai même pas voté contre Aubin… Quand vous êtes là-bas, c’est impressionnant. Je n’avais plus vraiment toute ma tête, je ne voyais plus personne, j’étais dans une bulle.

Je pense qu’ils avaient déjà fait alliance, c’était prévu

Pourquoi ne pas avoir tenté de monter une alliance, une stratégie, dans l’espoir de sauver votre place ?
En fait, pendant l’épreuve d’immunité, tout va bien, on se donne à fond. Aubin me tire un peu à un moment donné, je me suis dit qu’il faisait des conneries, des boulettes et qu’il fallait l’éliminer. Et après l’épreuve, quand Denis Brogniart annonce qu’on a perdu, je relâche tout, mes nerfs, ma fatigue et je me mets à pleurer. Et je regarde mon équipe, et je les vois tous baisser la tête. Là, j’ai compris que je partais ce soir. Je pense qu’ils avaient déjà fait alliance dans mon dos, et que c’était prévu.

Comment qualifieriez-vous l’ambiance au sein de l’équipe bleue ?
En fait, il y avait des clans. Il n’y avait que Mathieu avec qui je papotais. Lui parlait avec un peu tout le monde. Le reste de l’équipe était avec Alix. C’était un peu spécial. Mais quand il fallait faire rire, j’étais là. Le soir, il fallait faire la nounou, le clown et la maman.

Sébastien ne m’a jamais adressé la parole

Avec quels aventuriers vous entendiez-vous le mieux ?
Sans hésiter, Mathieu. Il est vraiment génial.

Et avec qui vous entendiez-vous le moins bien ?
Je n’ai pas eu la chance de parler avec tout le monde. On ne me parlait pas… Il n’y avait qu’avec Mathieu que je rigolais. Alix menait le reste du groupe. Sébastien ne m’a jamais adressé un mot, il ne s’est pas du tout intéressé à moi. Personne, d’ailleurs, ne l’a fait. On n’est pas là pour se faire des amis, on ne peut pas aimer tout le monde, mais on se respecte.

Qu’est-ce qui a été le plus dur sur le camp ?
Le pur dur, c’était la pluie, le vent, le froid… La nuit, surtout. Ce n’est pas agréable, ce n’est pas possible de dormir dans un endroit humide, avec la pluie qui transperçait la cabane.

Comment s’est déroulé le retour à la réalité ?
J’ai mis une semaine à revenir à la vie active, à reprendre mes marques. J’ai vu mes enfants, ma famille, mais j’ai voulu me retrouver seule, me ressourcer. Je voulais me déconnecter.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.