Caroline Margeridon bat tous les records dans Affaire conclue : la somme astronomique qu’elle a dépensé

0
82

Les enchères se sont envolées dans Affaire conclue mardi soir. Lors d’un prime inédit présenté par Sophie Davant, les acheteurs de l’émission se sont régalés en découvrant des objets d’exception, toutes époques confondues. Mais c’est bien Caroline Margeridon qui a marqué les esprits en obtenant un bien à prix d’or. “J’ai fait un record… L’objet, je le trouve tellement beau, tellement magnifique. (…) Il me tarde de vous le faire découvrir. Il faut vraiment que je m’oblige à le vendre, ça serait bien parce que mon métier c’est quand même d’acheter et de vendre“, avait-elle annoncé sur ses réseaux sociaux en marge de la diffusion. Et elle n’avait pas menti !

Les téléspectateurs ont enfin pu découvrir de quoi elle parlait, à savoir une sculpture en bronze d’Arman. Présentée par le vendeur Jack, elle a été estimée à 13 500 euros. Mais les acheteurs ont rapidement fait grimper les prix jusqu’à ce que Caroline Margeridon, à l’issue d’une belle bataille avec son confrère Clément Auger, obtienne le dernier mot en offrant 39 000 euros. “J’ai perdu deux kilos ! Ça tombe bien, on sort des fêtes et j’en avais besoin“, a-t-elle déclaré après coup, ironisant sur ses gros efforts pour acquérir la statue. De son côté, le retraité Jack était heureux de pouvoir concrétiser un rêve : “Avec ma femme, on n’a pas eu de voyage de noces donc on va essayer de s’en faire un bien où ma femme avait envie.”

Sophie Davant a ensuite rapidement souligné que les 39 000 euros déboursés pour l’objet étaient le record de vente dans l’émission de France 2. Auparavant, c’est encore Caroline Margeridon qui était responsable du plus gros achat. C’était en 2020, la maman de Victoire et Alexandre avait jeté son dévolu sur un buste de Napoléon signé Antoine-Denis Chaudet et l’avait payé 21 000 euros.

Hors classement existe par ailleurs une enchère de 2018. À l’époque, une vendeuse a proposé une voiture DeLorean DMC-12 qui a participé aux tournages du film Retour vers le futur. Le véhicule était estimé à 41 000 euros mais, lors de la vente, personne n’avait souhaité aller au-dessus de 35 000 euros. L’affaire n’avait donc pas été conclue.