Catherine Deneuve victime d’un AIT : première photo de l’actrice en pleine forme

0
138

Elle nous aura fait une bonne frayeur ! Catherine Deneuve a fait trembler la France, frappée par un accident ischémique transitoire (AIT) le 5 novembre 2019. Mais voilà qu’elle gambade à nouveau comme si rien ne s’était passé. Cette histoire n’est plus qu’un mauvais souvenir pour elle comme pour tous. La superbe comédienne a retrouvé son appartement situé sur la place Saint-Sulpice, dans le 6e arrondissement de Paris, et va même pouvoir reprendre le chemin des plateaux de tournage. En couverture du magazine Gala, on l’aperçoit en pleine promenade, en pleine forme, forte, sans besoin de qui que ce soit pour prendre soin d’elle.

À lire aussi

Il aura tout de même fallu qu’elle prenne son mal en patience. Catherine Deneuve était en train de tourner pour Emmanuelle Bercot, pour le film De son vivant, quand elle a commencé à se sentir mal. Coup du destin, la séquence se déroulait au sein d’un hôpital de Garges-lès-Gonesses, dans le Val d’Oise. “Vous savez, ma mère fume comme un pompier, elle dort trois heures par nuit, prévenait Chiara Mastroianni, peu de temps avant l’incident. Elle n’est pas du tout raisonnable.” Il faudra désormais se passer de ces chères cigarettes. Ces derniers mois, l’actrice les a passés sans tabac, auprès de sa soeur Sylvie, de sa fille, de son fils Christian Vadim et de Pierre Lescure, qui venait souvent lui rendre visite.

On relance complètement le film

Convalescente, Catherine Deneuve a pris soin d’elle. Son temps se divisait entre le repos et les séances de rééducation. Cette discipline, ce silence, elle ne les a brisés qu’à deux reprises. Elle est apparue masquée sur le compteur Instagram de son fleuriste parisien, d’abord. Elle a ensuite pris la parole pour rendre hommage quand son complice Michel Piccoli est mort. Heureusement, la vie reprend son cours. Autorisation des médecins en poche, Catherine Deneuve retrouvera son rôle dans le film d’Emmanuelle Bercot dès le 6 juillet 2020. “On relance complètement le film, comme un début de tournage, avec des essais costumes, des lectures avec les acteurs, précise la réalisatrice au journal Le Parisien. Ça se passe très bien avec Catherine : quand on la voit, impossible d’imaginer qu’il lui est arrivé quoi que ce soit. Du coup, c’est un moment très fort pour elle et c’est très émouvant pour toute l’équipe de reprendre…