Catherine Hosmalin (Mince alors !) a perdu de nombreux kilos : avant/après impressionnant

0
118

À l’occasion de la diffusion du film Mince alors (2012), réalisé par Charlotte De Turckheim , ce dimanche 19 décembre sur W9, l’heure est venue de s’intéresser à l’une des actrices du film : Catherine Hosmalin. Car entre la première diffusion du film et la suite – prévue en salle le 22 décembre prochain -, cette dernière a perdu de nombreux kilos.

Une perte de poids impressionnante qui a pour origine un problème familial. En 2014, son jeune fils était parti à Berlin (Allemagne) pour suivre des études aux Beaux-arts. Un départ que Catherine Hosmalin a eu du mal à accepter puisqu’elle a ensuite fait une terrible dépression. “Il y a deux ans, Jules, le plus jeune de mes enfants [elle est aussi maman de Zoé et d’Arthur, NDLR] avec qui je vivais, est parti à Berlin pour faire les Beaux-Arts. Je me suis retrouvée seule au monde ! Ça a été terrible. Je ne travaillais pas, ma vie n’avait plus de sens. J’ai dû me ressaisir pour ne pas sombrer. J’ai pris un coach et je me suis entourée d’une endocrinologue et d’un psy pour perdre du poids, retrouver l’énergie“, avait-elle indiqué à nos confrères de Gala en octobre 2016. Ce n’est qu’en 2016, que Catherine Hosmalin a fait son grand retour au cinéma, à la télévision et au théâtre où elle s’est représentée au monde bien amaigrie.

Pourtant, sa perte de poids n’a pas toujours été motivée par diktats de beauté. À l’occasion d’un entretien au média Ma-grande-taille.com en 2012, Catherine Hosmalin s’était confiée sur le lien entre son personnage et elle. Issue d’une famille auvergnates dans laquelle “on aimait les bonnes choses“, l’actrice a fait savoir qu’elle a toujours été bien dans son corps. “Je me suis rendue compte que j’étais grosse en sortant de chez moi“, avait-elle confié, ajoutant ensuite être consciente que “chacun a un combat à mener pour être l’homme ou la femme qu’il a envie d’être. Plus on avance en âge, plus on a envie de cette harmonie-là. Parce qu’aujourd’hui, si j’ai réussi à donner cette sincérité à ce personnage, c’est aussi parce que je suis en paix avec moi-même.