Catherine Laborde malade : sa soeur Françoise évoque un quotidien “douloureux”

0
111

Le 14 octobre 2018, Catherine Laborde, notre ancienne star de la météo de TF1, dévoilait qu’elle souffrait de la maladie de Parkinson dans une interview accordée au Journal du dimanche. Atteinte depuis l’âge de 63 ans, l’animatrice avait d’ailleurs fait d’émouvants adieux surprise en direct, plus d’un an auparavant. Depuis, elle a disparu de nos petits écrans pour tenter de se soigner le mieux possible et vit une retraite bien méritée auprès de sa famille.

À lire aussi

Invitée de Non Stop People, Françoise Laborde, sa petite soeur, est revenue sur cette maladie qui la ronge et a donné de ses nouvelles, malheureusement peu réjouissantes : “Elle va bien. C’est difficile, parce que c’est vrai qu’il y a des moments où elle va moins bien. C’est très étrange parce qu’intellectuellement, elle est brillantissime, toujours là. On a des conversations de qualité avec elle, ce n’est pas la question. Mais parfois, elle perd la notion du temps et de l’espace, et donc ça lui demande un gros effort intellectuel de savoir exactement où elle est. C’est ça qui la fatigue beaucoup. Et c’est ça qui l’isole, aussi”, explique la journaliste, attristée.

Si Françoise Laborde admet sans mal s’être fâchée plusieurs fois avec sa soeur, elle déclare que cette période est totalement révolue et affirme être plus attentive depuis que Catherine Laborde est malade. Les liens sont désormais resserrés et les deux femmes se voient et s’appellent régulièrement. Émue, la journaliste de 66 ans déclare : “Je sais qu’elle est très sensible à toutes les marques d’amitié et de tendresse. (…) Ce lien avec le public lui permet de rester ancrée dans une réalité, c’est très important pour elle.”

Elle n’hésite pas non plus à faire le parallèle avec le cas de leur maman : “C’est douloureux, parce que notre mère est morte de la maladie d’Alzheimer. Donc on l’a vue sombrer petit à petit dans l’oubli, Catherine, ce n’est pas exactement la même chose, mais oui, c’est difficile…”, dit-elle avant d’affirmer que la maladie est finalement bien cachée derrière un visage qui reste pétillant. “En même temps, quand on la voit, elle est magnifique, elle n’a pas bougé, les gens la reconnaissent, elle est contente ! Mais c’est vrai que c’est douloureux oui bien sûr“, conclut-elle.

Le 11 octobre 2018, Catherine Laborde a publié son premier ouvrage intitulé Trembler aux éditions Plon et dans lequel elle raconte son combat contre la démence à corps de Lewy, une variante de Parkinson. D’après Françoise Laborde, un deuxième ouvrage serait en cours d’écriture.