Cauchemar en cuisine – Un patron “humilié” : Philippe Etchebest, cash, donne sa version

0
66

Objectif Top Chef et Top Chef sont des concours culinaires où les candidats sont jugés par Philippe Etchebest, accompagné d’Hélène Darroze, Michel Sarran et Paul Pairet pour la deuxième émission, sur leurs réalisations. Dans Cauchemar en cuisine, l’ambiance est différente : le célèbre chef étoilé débarque chez des restaurateurs qui appellent à l’aide. Le 7 septembre dernier, c’est Thierry et sa compagne Amanda, patron du pub anglais Crazy Frog, situé en Gironde, qui ont reçu la star des fourneaux. Et ça se n’est pas déroulé comme ils le souhaitaient… Thierry s’est senti humilié ! Dans les colonnes du Parisien, Philippe Etchebest répond.

À lire aussi

Fidèle à lui-même, l’animateur de 53 ans ne mâche pas ses mots. C’est très cash qu’il réplique aux critiques du patron de bar. “Ma méthode, on peut la critiquer, je m’en fiche, lance Philippe Etchebest, donnant le ton. Ce qui m’importe, c’est le résultat. Oui, ils se sont sentis rabaissés parce que je les ai mis devant leurs erreurs. Mais ils se rendent compte après que ça leur a fait du bien.” Et de préciser que depuis le tournage de cet épisode, il avait repris contact avec Thierry par téléphone. “Il en retient des choses positives“, assure-t-il.

Thierry, “humilié” et “roulé dans la farine” dans “Cauchemar en cuisine”

Il y a quelques semaines, en marge de la diffusion de cet épisode de Cauchemar en cuisine, Thierry, un brin amer, avait livré son ressenti auprès de nos confrères de Télé Loisirs. “Je me suis senti humilié, avait lâché celui qui s’est retrouvé endetté après le passage du chef. Il y a des moments, j’avais vraiment envie de l’envoyer chier. J’ai ravalé ma fierté en permanence. J’étais crevé. J’emmagasine énormément, je n’arrive pas à m’exprimer et j’explose. Certains moments, c’était limite que j’explose ! J’étais comme une cocotte-minute.

Mais ce n’est pas tout : en plus d’avoir mal vécu les critiques parfois trop crues de Philippe Etchebest sur son pub, Thierry s’en était gentiment pris à la production. Le patron expliquait qu’il était question de tourner uniquement des portraits lorsqu’il a vu le célèbre chef débarquer ! “Ce sont de sacrés menteurs ! Ils nous ont roulés dans la farine“, s’était-il amusé, regrettant toutefois que dans ce type d’émission il faille, selon lui, “des pleurs, du sang, des pleurs, sinon ce n’est pas intéressant pour la chaîne“.