Cauet : Phlébite, double embolie pulmonaire… Le jour où il a failli mourir

0
55

Cauet (46 ans) a pris la décision de se livrer sans tabou à travers son livre autobiographique T’es habillé comme tout le monde, mais tu ressembles à personne ! (publié le 14 mars 2019, aux éditions Robert Laffont). Le jour où il a failli mourir, la mort de ses parents, son divorce… il dit tout et a une fois de plus évoqué ces sujets lors de son interview pour nos confrères de France dimanche.

À lire aussi

L’animateur, qui officie sur NRJ, a confié qu’il avait frôlé la mort il y a cinq ans à cause d’une “belle phlébite” : “Je rentrais du Maroc. J’étais allé mixer, avec une jambe rouge et sacrément enflée. On m’a d’abord assuré que ce n’était pas grave, certainement un nerf coincé. Mais, ma jambe a continué de gonfler, au point que je n’arrivais même plus à marcher. J’ai alors foncé aux urgences, et là on m’annonce une belle phlébite. Pire, j’ai un caillot dans chaque poumon et risque une double embolie à tout moment.

Pas réellement conscient de son état de santé alarmant, l’humoriste, qui présente actuellement son one-man show 100% libre à la Comédie de Paris, a demandé au médecin s’il pouvait malgré tout emmener ses enfants Valmont (19 ans) et Ivana (16 ans) à Disneyland Paris le week-end, car il le leur avait promis. Mais on l’a immédiatement recadré en lui expliquant la gravité de la situation.

La mort de ses parents

La mort, il l’avait déjà côtoyée auparavant car il a perdu sa maman alors qu’il n’avait que 10 ans. C’est à la suite d’un cancer du sein qu’elle est décédée, une véritable épreuve. Avant qu’elle ne parte, Cauet se sentait complètement impuissant face à la maladie qui la consumait peu à peu. “Perdu, et ne sachant que faire pour rester à ses côtés jusqu’au dernier instant, mon père nous faisait dormir sur un matelas par terre, au pied de son lit. Jusqu’au jour où ma tante m’a annoncé froidement : ‘Ta mère est morte !’ Le souvenir de sa joue gelée que j’embrassais tous les matins avant d’aller à l’école m’a marqué pour toujours“, a-t-il admis.

Cauet se souvient également très bien du jour où son père a brûlé toutes les affaires de sa regrettée maman au fond du jardin. C’est ensuite les soucis de santé de son papa qu’il a dû gérer. Un jour, il était persuadé que son fils était mort et qu’il retournait le jardin pour le retrouver. L’ancien animateur de TF1 a donc dû le faire interner. Son papa avait 59 ans à l’époque. Mais, un jour, alors qu’il n’avait que 20 ans, on l’a appelé pour lui annoncer qu’il était mort d’un arrêt cardiaque. “C’est seul que j’ai dû aller le voir à la morgue, faire rapatrier son corps à Marle [Hauts-de-France, NDLR], organiser ses obsèques, vendre notre maison etc. Bref, après ça, j’étais content de regagner Paris et de reprendre mon travail. Après toutes ces horreurs, la radio m’a sauvé la vie“, s’est souvenu Cauet.

Son divorce

Lors de son entretien avec France dimanche, Cauet est également revenu sur son divorce d’avec Virginie, après vingt-trois ans de vie commune. Un sujet dont il parle dans son spectacle car il “estime que si on décide de jouer le jeu, on le fait jusqu’au bout. Et on dit tout“. “C’est ma vie. Elle n’est ni secrète ni scandaleuse. Mais je reconnais qu’il est peut-être plus facile de parler de certains sujets sur scène, car on peut se cacher derrière l’humour“, a-t-il conclu.

L’intégralité de l’interview de Cauet est à retrouver dans le magazine France dimanche du 15 mars 2019.