Ce journal a dénoncé ses lecteurs homophobes

0
1419

L’initiative est utile. Le journal L’Union a publié plusieurs commentaires homophobes de ses lecteurs pour pointer “des comportements imbéciles” après des actes de vandalisme sur des affiches de campagne…

La rédaction a décidé de publier le nom et la photo des lecteurs en question. Une manière pour les journalistes de se révolter contre les commentaires souvent nauséabonds auxquels ils sont confrontés chaque jour, notamment sur le net.

homophobie-1

Résultat de cette initiative ? 20 commentaires de lecteurs, avec leur nom et souvent leur photo, ont été publiés dans le quotidien, sur un “mur de paroles” intitulé “2016, l’homosexualité dérange toujours”. Ces “réactions teintées d’homophobie” font suite à un article paru après le vandalisme de 20 affiches montrant deux hommes s’enlaçant pour une campagne nationale contre le VIH, a relaté le rédacteur en chef, qui dénonce “un acte lâche”.

Affiches de la campagne de prévention du sida.
Affiches de la campagne de prévention du sida.

“Tarlouze”, “Détraqués mentaux”, “les gens n’ont pas envie qu’on leur impose un couple homosexuel aux arrêts de bus”, et on en passe: le journal n’hésite pas à mettre en exergue les pires phrases écrites par ses lecteurs. En donnant un visage à ces homophobes, le journal démontre que l’homophobie ne prend pas qu’une forme et qu’elle n’est pas le fait que d’une certaine catégorie de personnes.

Il montre aussi qu’elle est encore largement répandue dans l’opinion. L’occasion au passage de faire un pied de nez au lectorat qui se croit parfois tout puissant une fois qu’il est caché derrière son clavier. Une fois mis en évidence, imprimés sur papier, forcés d’assumer leurs paroles et d’attirer l’attention, les commentateurs réaliseront (peut-être) la gravité de leurs propos. A leur tour également d’être montrés du doigt, voire de faire l’objet de commentaires dénigrants.

Pureactu avec AFP

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.