Connectex avec nous

Ce projet audacieux (et troublant) dénonce le harcèlement de rue

Pure TOP

Ce projet audacieux (et troublant) dénonce le harcèlement de rue

Toutes les femmes ont un jour vécu les remarques lourdes et les propos vulgaires lancés par un homme dans la rue. Le harcèlement de rue est une phénomène mondial exaspérant et dur à vivre…

Oui, le Net sert à beaucoup de choses positives dont la dénonciation des fléaux qui sévissent dans nos sociétés. Le harcèlement de rue, qui rend le quotidien de beaucoup de femmes et jeunes filles plus que difficile, en fait partie.  C’est soûlant, lourd et déplacé. Noa Jansma, une étudiante âgée de 20 ans et vivant à Amsterdam, peut le confirmer. Elle en avait assez marre de ça et a décidé de faire quelque chose. Un projet audacieux a vu le jour : tout au long du mois de septembre, elle a pris des selfies avec tous les lourdingues qui l’ont harcelée dans la rue et les a publié sur Instagram, en ajoutant les propos émis par ses agresseurs.

Que disent les photos? En juxtaposant les sourires débiles et rageants de ses harceleurs avec sa propre expression dépitée et épuisée, la jeune femme montre au monde combien ces expériences sont réelles et perturbantes pour les femmes qui les subissent. En documentant leurs regards et leurs gestes via la page @dearcatcallers, elle permet également de montrer que ces gens n’ont aucun scrupule à harceler les femmes et sont presque fiers de le faire.

Notons qu’à partir du 1er janvier 2018, le harcèlement de rue sera puni par la loi dans les Pays-Bas et les agresseurs seront soumis à des amendes allant jusqu’à 190 euros (220 $).

Photos compilées par BoredPanda.

Cliquer pour réagir

Liasser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Pure TOP

Haut