“Ce que je peux dire c’est…” : Denis Brogniart et l’affaire Candide Renard, il revient sur la saison de Koh-Lanta annulée

0
29

Alors que l’édition All Stars de Koh-Lanta va bientôt toucher à sa fin, une affaire de triche jusque là inédite dans l’histoire du jeu – et, notamment, la saison annulée en 2018.

Alors qu’un lecteur lui demandait des nouvelles de l’affaire autour de Candide Renard, une participante de la saison 19 – La Guerre des chefs – qui a accusé Eddy Guyot de tentative d’agression sexuelle sur le camp, l’animateur a dit n’avoir “aucune idée” d’où en est le travail de la justice. Denis Brogniart ajoute cependant : “Ce que je peux dire c’est que, compte tenu de ce que nous avions comme informations sur le moment, il était important d’arrêter l’émission. Ensuite, c’est entre les mains de la justice. Ça ne me concerne absolument plus. Je n’ai pas de contact avec Candide ni avec son supposé agresseur.”

Les propos de l’animateur laissent donc à penser que la production était suffisamment inquiète suite aux accusations de la jeune femme pour prendre la décision drastique et difficile, notamment d’un point de vue financier, de stopper le tournage ; BFM Business avait évoqué une perte de 11 millions d’euros ! Alexia Laroche-Joubert (présidente de la société Adventure Line Productions) avait confié à Puremédias que la production allait en subir les conséquences en tombant dans le rouge. Mais face à la gravité supposée de la situation, il n’y avait visiblement pas d’autre choix à faire.

En février 2020, sur France Info, la productrice avait précisé que l’affaire était toujours en cours. Quant à Eddy Guyot, qui reste présumé innocent des faits reprochés jusqu’au jugement définitif de cette affaire, il a toujours nié les accusations de Candide.

Après ce tournage annulé, les candidats rapatriés en France avaient fini par découvrir la cause de cet arrêt soudain. “Ça a été un vrai choc. Tout était compliqué. Heureusement, la production a mis en place un suivi psychologique 24 heures sur 24. Ça fait de bien de pouvoir en parler, d’être soutenu“, avait détaillé Pholien, candidat de cette saison annulée auprès du Parisien.