Cécile de Ménibus : Suicide de sa soeur, mort de son frère… de terribles épreuves familiales

0
73

Le 20 octobre 2020, Cécile de Ménibus sortira son tout premier roman : Je voudrais tout prendre d’elle (éditions Charleston), un ouvrage qu’elle consacre à l’histoire de sa propre mère Catherine, 76 ans. Dans un entretien accordé au magazine Gala du 15 octobre, l’animatrice de 50 ans et sa maman reviennent sur leur histoire familiale marquée par des drames et sur la résilience dont elles ont fait preuve main dans la main.

À lire aussi

Catherine Hellouin de Ménibus vient d’une famille noble, mais elle a été reniée par sa mère. Bien plus tard, lorsqu’elle est devenue à son tour maman, elle a dû faire face à la plus tragique des épreuves : la mort de son fils de 2 ans, après une chute de 15 mètres. En 2015, Catherine perd un autre enfant, la grande soeur de Cécile, qui s’est suicidée. Six mois avant, elle avait confié avoir été victime d’agressions sexuelles de la part d’un oncle… Si Cécile de Ménibus a grandi en étant très proche d’elle, elle a ensuite été le témoin impuissant de sa descente aux enfers.

Nous avions quinze mois d’écart, elle était l’aînée. Maman nous a élevées de la même manière, nous coiffant et nous habillant pareil jusqu’à l’âge de 10 ans. Puis, nous avons eu des trajectoires opposées. J’ai développé un optimisme sans limites, quand ma soeur s’enfermait dans son dégoût d’elle-même et la peur des autres”, a confié l’animatrice de Sud Radio à notre confrère.

Elle ajoute : “Je la surveillais depuis quatre ans comme le lait sur le feu au fur et à mesure qu’elle sombrait dans la dépression. Elle avalait jusqu’à 30 Xanax par jour. J’étais dans un train au moment de sa mort. J’ai eu un pressentiment. J’ai téléphoné à ma belle-soeur en lui demandant d’aller défoncer sa porte. C’était trop tard.” Un drame qui a contraint Cécile de Ménibus et sa mère à se rapprocher plus encore, à faire front commun face aux épreuves de la vie.