Cécilia (Mamans et Célèbres) bientôt en couple ? “Les choses évoluent…” (EXCLU)

0
104

En 2016, Cécilia participait à Koh-Lanta. Quatre ans plus tard, sa vie a bien changé. La jeune femme est devenue maman d’une petite Sway, qui a fêté son premier anniversaire en août 2020, et partage son quotidien de mère célibataire dans l’émission phare de TFX, Mamans & Célèbres. Pour Purepeople.com, la belle Cécilia évoque cette nouvelle à deux dans le Sud, sa carrière de danseuse et son envie, peut-être, de retrouver l’amour.

À lire aussi

Pourquoi avoir accepté de participer à Mamans & Célèbres ?
Déjà, c’est un programme que j’aime beaucoup. Je trouve ça super de pouvoir découvrir des mamans qu’on a pu voir dans des émissions de télé-réalité et autres programmes télévisés, voir leur quotidien éveille la curiosité et puis ça donne des idées. Et si je peux partager mon histoire, donner du soutien et du réconfort à celles qui en ont besoin, c’est super.

Sway est encore petite, mais comment vit-elle la présence des caméras au quotidien ?
C’est vrai qu’elle est petite, elle ne se rend pas forcément compte des choses. Pour le moment, ça ne la dérange pas. De toute façon, Sway aime bien quand il y a du monde. Après, elle regarde un peu plus les caméras, car elle est attirée par les objectifs. Mais ça se passe super bien.

“Je ne pourrai pas laisser Sway pour faire la fête”

Depuis un an, vous élevez votre fille seule. Comment cela se passe-t-il ?
Il y a des hauts et des bas. Ce n’est pas toujours simple de devoir tout gérer niveau organisation. En tant que femme, on a besoin aussi d’avoir nos moments. Malheureusement, ça, on le met clairement de côté. La priorité devient l’enfant. C’est un plaisir, ce n’est pas une contrainte. Et puis c’est plus fort que moi, je ne pourrai pas la laisser pour aller faire la fête ou quoi que ce soit. Après, il est vrai que c’est fatigant, notamment quand bébé ne fait pas encore ses nuits. C’est compliqué, car on ne peut compter sur personne à part soi-même. Mais pour moi c’était inné, ça s’est fait naturellement et simplement. Même si c’est dur, l’amour que j’ai pour Sway prend le dessus.

Qu’est-ce qui vous fait tenir dans les moments difficiles ?
En toute honnêteté, c’est l’amour que j’éprouve pour elle. C’est un amour vraiment inconditionnel. Avant, on me disait que je comprendrais quand je serais maman, je disais oui, oui. Mais le jour où je suis devenue maman, tout a pris son sens. Je ne saurais pas vraiment l’expliquer, mais c’est ma fille qui me donne la force de tout affronter avec facilité.

Pourquoi avoir décidé de changer de vie et de déménager dans le sud ?
Clairement, pendant le confinement je me suis dit que ce n’était plus possible. Je me suis remise en question, ma fille était en train de grandir, d’évoluer. Et là je me suis dit que je ne pouvais pas continuer à vivre dans ces conditions. Paris, c’est bien professionnellement pour ce que je faisais. Mais il fallait que je fasse un choix, des concessions pour offrir un meilleur cadre de vie à mon bébé. C’est vraiment ce qui m’a fait prendre cette décision.

“Un nouvel homme dans ma vie ? C’est envisageable !”

Allez-vous reprendre ou avez-vous repris votre métier de danseuse ?
C’était mon métier avant ma grossesse. Mais enceinte, c’est devenu compliqué avec le corps qui change. Et puis après la naissance, en étant seule, c’était également compliqué, car ma fille avait besoin de moi. Je me suis rabattue sur les cours de danse, j’en ai donné beaucoup. Mais la danse me manque, c’est ma passion, vivre sans danser, c’est impossible, mais j’ai dû mettre ma carrière de côté pour élever ma fille. Je suis en milieu de carrière, j’aimerais bien essayer de pourquoi pas faire des workshops de danse, à voir…

Vous êtes fusionnelle avec votre fille, votre duo pourrait-il laisser une place à un homme ?
Je ne suis pas fermée. Là, je ne vais pas vous mentir, cette première année, ça aurait été impossible, ne serait-ce que d’y penser. Là, même si je suis très très fusionnelle avec Sway, les choses évoluent un peu. Ma fille va à la crèche depuis maintenant trois semaines, j’habite dans le Sud. Ça nous permet à chacune de prendre un peu d’indépendance. Je recommence à prendre soin de moi, à avoir des moments pour moi et ça fait du bien. Donc oui, je commence à y penser et à me dire que la porte n’est pas fermée. Ça peut être envisageable.

Qu’est-ce que vous n’accepteriez plus par amour ?
Je pense que j’ai tellement perdu confiance en l’autre que j’aurais besoin d’actes. J’ai besoin d’une personne mature, je n’accepterai plus les mensonges et je n’accepterai plus de faire trop de concessions pour un homme. Je n’attendrai plus les mêmes choses. Maintenant je suis maman, je ne veux pas materner un homme, j’ai juste besoin d’un homme. Avant, j’aimais peut-être un peu trop les bad boys. Voilà où j’en suis maintenant (rires) !

Quels sont vos projets ?
Pour le moment, j’aimerais des projets de voyage, mais malheureusement avec le contexte actuel, ça ne sera pas pour tout de suite. Et j’ai un autre projet, je n’en parle pas encore beaucoup parce que j’attends que ça mûrisse et que ça prenne forme. J’ai des idées, mais pour le moment, je préfère garder ça pour moi.

Rendez-vous dès 17h sur TFX, du lundi au vendredi, afin de suivre le quotidien de Cécilia dans Mamans & Célèbres.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.