Céline Dion : Cette lettre écrite par sa mère, furieuse, à René Angélil pour le mettre en garde

0
388

Des histoires d’amour comme celle de Céline Dion et René Angélil, il y en a de moins en moins. Et, pourtant, ce conte de fées aurait pu ne jamais voir le jour. Lorsque la jeune chanteuse commence à avoir des sentiments pour celui qui est alors son manager, il est marié et beaucoup plus âgé qu’elle. La star attendra patiemment qu’il soit libre et qu’il accepte de sortir avec elle. N’en déplaise à Thérèse Dion…

À lire aussi

Dans les pages du magazine Têtu, l’actrice et réalisatrice Valérie Lemercier donne une longue interview dans laquelle elle évoque son très attendu film Aline, librement inspiré de la vie de Céline Dion. La star a donné son avis sur l’histoire de coeur de la chanteuse québécoise, qui avait vingt-six ans de moins que son mari René Angélil, mort en 2016. Pour elle, c’était une histoire pleinement consentie dès le départ. “Je n’ai aucun doute : Céline était folle amoureuse de René. (…) C’est elle qui l’a aimé en premier, mais elle ne pouvait pas le dire. Sa mère était contre. Je sais que Maman Dion a écrit une lettre à René pour le mettre en garde et lui dire tout ce qu’elle pensait“, a affirmé Valérie Lemercier.

Dans la biographie officielle de Céline Dion, écrite par Georges-Hébert Germain, on découvre d’ailleurs un passage où Thérèse Dion se fâche contre René Angélil quand elle apprend qu’il commence à fréquenter sa fille dans son dos. Elle avait tout fait pour décrocher un rendez-vous avec lui en 1981 et lui avait entièrement fait confiance pour devenir son manager, pas son amant… “Je t’avais fait confiance… Céline est ma princesse. J’espérais pour elle un prince charmant“, lui avait-elle dit en 1987.

En janvier 2020, l’animateur, auteur et agent d’artiste québécoise Josélito Michaud avait confirmé que René Angélil n’avait pas toujours été à l’aise face à celle qui allait devenir sa belle-mère, sur QUB radio. “Je pense qu’il avait beaucoup peur, René, de Maman Dion, parce qu’elle avait quand même une force de caractère, une volonté. Il le disait lui-même, je ne dévoile rien en disant ça, il avait peur de Maman Dion en se disant : ‘J’espère qu’elle serait d’accord.’ Même quand est arrivée leur relation amoureuse, il l’a dit : ‘J’avais peur de la réaction de Maman Dion’“, relatait-il. Fort heureusement, cette mésentente n’a pas duré et Thérèse Dion, morte en janvier 2020, avait fini par apprécier René qui était un bon époux et un bon père pour ses trois petits-fils, René Charles et jumeaux Nelson et Eddy.