César 2020 : L’hommage tout spécial à Agnès Varda, qui a ému sa fille Rosalie

0
99

Agnès Varda était un peu comme chez elle aux César. La réalisatrice qui s’est éteinte le 19 mars 2019 à l’âge de 90 ans y avait été récompensée à plusieurs reprises. La première fois en 1984, lorsqu’elle avait reçu le César du meilleur court métrage documentaire pour Ulysse, puis en 2001 lorsqu’elle s’était vu remettre un César d’honneur et enfin en 2009 lorsqu’elle avait reçu le César du meilleur film documentaire pour Les Plages d’Agnès. Après sa mort, Agnès Varda a laissé un immense vide que les organisateurs des César ont tenté de combler lors de la 45e édition de la cérémonie qui s’est déroulée le vendredi 28 février 2020 à la salle Pleyel, dans le 17e arrondissement de Paris.

À lire aussi

Tandis qu’aux alentours de 22h30, un grand hommage groupé a été rendu aux personnalités du cinéma qui se sont éteintes au cours de l’année 2019, Anémone, Marie-José Nat, Jean-Pierre Marielle, Jean-Pierre Mocky, Charles Gérard… pour ne citer qu’eux, une autre séquence émotion est intervenue un peu plus tard au cours de la soirée.

Peu après 23h30 et le César de la meilleure musique écrite pour un film remis à Dan Lévy pour J’ai perdu mon corps, un hommage tout particulier a été rendu à Agnès Varda. A la fin de la séquence retraçant la carrière de la réalisatrice, un gros plan a été fait sur sa grande complice, sa fille Rosalie, créatrice de costumes et directrice artistique française de 61 ans. Très émue, cette dernière est tombée dans les bras de JR, qui l’accompagnait à la cérémonie et avec qui elle avait posé lors du photocall quelques heures plus tôt. La présence de JR ne devait absolument rien au hasard puisque le photographe de 37 ans était un ami très proche d’Agnès Varda et vait coréalisé avec elle le documentaire Visages Villages en 2017.