“C’est horrible. J’ai honte !” : cette manie flippante de Dany Boon qui agace tout son entourage

0
93

Le confinement, les Français se passeraient bien d’y repenser. Et pourtant, sa compagne Laurence Arné, François Damiens ou encore Yvan Attal. Mais les manies très précautionneuses de son personnage ne sont que le reflet de sa propre expérience. “Comme le facteur température était très important, je prenais la température de tout le monde, explique-t-il, sur TF1, dans l’émission Sept à Huit. J’avais un pistolet, un thermomètre… Je devais changer de pile tous les trois jours. Je le fais dans le film mais c’est par rapport à ce que j’ai fait dans la vie. Je prenais la température de tout le monde, tout le temps. Au bout d’un moment ça a énervé mes proches, donc j’ai enlevé le petit bip… J’ai réussi à le trouver dans le menu. Du coup, je prenais de nuit, quand les personnes dormaient. C’est vrai en plus, c’est horrible. J’ai honte !

Ces petites visites nocturnes n’étaient pas les seules folies passagères de Dany Boon, qui s’est également lavé le visage au tel hydroalcoolique et laissait ses courses reposer, pendant des jours, près de la porte d’entrée pour que le virus s’échappe des emballages. Ce qui ne l’a pas empêché d’attraper le virus, d’ailleurs, ni de commettre d’autres boulettes. “J’ai angoissé parce que j’ai acheté un oxymètre, comme dans le film. Et je le mettais mal, se souvient le papa de 55 ans. Je le mettais au bon doigt mais pas du bon côté, donc j’ai eu 85%, alors qu’il ne faut pas descendre en dessous de 94%, 95%. Évidemment, j’ai appelé mon médecin pour le lui dire. Et il m’a répondu : ‘Tu ne pourrais pas me parler. Tu dois mal le mettre’.” Ha, la fièvre du samedi soir…

Retrouvez Dany Boon dans le film “8 rue de l’Humanité” le 20 octobre 2021 sur Netflix.