Cet élu néonazi n’aurait pas dû exhiber son affreux tatouage

0
1285

Un jeune élu local du parti néonazi allemand (NPD) a été condamné à 8 mois de prison ferme pour avoir exhibé dans une piscine un tatouage représentant le camp d’extermination d’Auschwitz.

Marcel Zech, 28 ans, écope ainsi d’une peine supérieure à celle prononcée en première instance en décembre 2015. Le parquet avait décidé de faire appel, jugeant insuffisante la peine initiale de 6 mois de prison avec sursis.

tatouage-nazis-2
Photo Twitter

 

Marcel Zech s’était fait tatouer dans le bas du dos l’entrée du camp d’extermination d’Auschwitz, où arrivaient les trains de déportés, ainsi que la sinistre devise de Buchenwald «à chacun son dû» inscrite sur le portail d’entrée de ce camp de concentration situé près de Weimar dans l’est de l’Allemagne, explique l’AFP.

En novembre 2015, un témoin avait pris une photo de son dos dans une piscine d’Oranienburg, une ville au nord de Berlin où se trouve le camp de Sachsenhausen. Le port de signes nazis est passible de poursuites judiciaires en Allemagne.

tatouage-nazis
Marcel Zech

Selon l’avocat de Marcel Zech, qui a annoncé vouloir se pourvoir en cassation, le tatouage est maintenant couvert par un autre, représentant les héros d’un livre du poète allemand Wilhelm Busch, Max et Moritz. Mais la devise de Buchenwald est, elle, toujours visible.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.