Accueil Pure Cinema “C’était trop pour moi” : Will Smith s’adresse à Chris Rock après...

“C’était trop pour moi” : Will Smith s’adresse à Chris Rock après sa violente gifle aux Oscars

0
39

Richard Williams, père des championnes de tennis Serena et Venus Williams que Will Smith incarne dans son film, a fait savoir par la voix de son fils qu’il “ne cautionnait aucune violence à l’égard de quiconque“, selon la télévision NBC. Sur Instagram, Will Smith s’est d’ailleurs aussi excusé auprès de la “famille Williams” et de l’équipe du film. Il a terminé sa lettre ouverte par des mots qui résonnent chez chacun en réutilisant l’expression “work in progress” : “Je suis en cours d’amélioration.

Une enquête en cours, des sanctions possibles

Si la police de Los Angeles a bien pris note de l’incident sans prendre plus de mesure sur le plan pénal car Chris Rock n’a pas souhaité faire de rapport, l’Académie des Oscars a annoncé l’ouverture d’une enquête interne sur cet événement choquant. “L’Académie condamne les actions de Will Smith lors du show de la nuit dernière“, a écrit l’organisation dans un communiqué transmis à l’AFP. “Nous avons officiellement entamé une enquête”, précise l’Académie des arts et sciences du cinéma, qui va examiner les suites à donner à l’affaire au regard de ses “règlements et de la loi californienne“.

Que risque l’acteur, sacré pour la première fois aux Oscars peu après l’incident ? Certains ont appelé l’Académie des Oscars à lui retirer sa récompense mais l’actrice Whoopi Goldberg, l’une des administratrices de l’Académie, a estimé que cela ne serait pas le cas. “Il y aura des conséquences, j’en suis sûre, mais je ne pense pas que c’est ce qu’ils vont faire, surtout parce que Chris Rock a dit qu’il ne porterait pas plainte“, a-t-elle dit à la télévision. Will Smith s’exposerait donc seulement à des sanctions disciplinaires, qui peuvent aller selon le code de conduite de l’Académie de la simple réprimande à l’expulsion.

Des voix s’élèvent d’ailleurs déjà sur Internet pour comparer le fait que l’on puisse retirer la statuette à Will Smith, alors que le producteur Harvey Weinstein, condamné pour viols et agressions sexuelles a toujours les siens, tout comme le controversé réalisateur Roman Polanski, sous le coup d’accusations de violences sexuelles.