Cette Américaine a été escortée par 300 étudiants (et c’est émouvant)

0
940

C’est un moment d’une rare intensité qui s’est déroulé dans le campus de l’université de Baylor, au Texas. Plus de 300 étudiants ont escorté une étudiante à la classe. Cette dernière venait de rapporter un acte de racisme dont elle a été victime…

La scène a eu lieu vendredi dernier à l’université de Baylor.  Natasha Nkhama, une jeune étudiante noire, devait se rendre en classe. Et là surprise : elle découvre que plus de 300 personnes sont venues pour la soutenir.

La foule dans le campus - Photo Twitter
La foule dans le campus – Photo Twitter

La jeune femme avait rapporté, en début de semaine, un incident qui l’avait extrêmement affectée. Alors qu’elle marchait dans le campus, un homme l’a insultée en employant des propos racistes violents.

Dans une vidéo postée sur Twitter par l’amie de Nkhama, la jeune victime décrit cette attaque. “En allant en classe, ce type est venu vers moi et a décidé de m’agresser et de me pousser hors du trottoir”, a-t-elle rapporté.  L’agresseur a tenu des propos racistes, déclarant que la victoire de Trump allait “rendre sa grandeur à l’Amérique” et “chasser les imposteurs”.

L’incident, médiatisé notamment par Buzz Feed US, s’est répandu sur le campus et plusieurs personnes ont été visiblement touchées par cette histoire. Leur réaction a été fabuleuse. Les tweets d’une amie de Natasha permettent d’apprécier la mobilisation et de véhiculer un beau message d’amour, de tolérance et de vivre ensemble.

Les étudiants ont, en effet, organisé un plan pour escorter Nkhama à sa classe du vendredi matin en utilisant le hashtag #IWalkWithNatasha (“Je marche avec Natasha”). Plus de 300 personnes – dont des professeurs – se sont ainsi présentées à l’entrée de l’université.

Tous ces gens ont répondu à l’appel : afficher leur solidarité avec leur camarade ou élève qui a été victime d’un acte de racisme. C’est ainsi qu’en arrivant au Campus, Nkhama a découvert une foule qui l’attendait et la soutenait.

Nkhama a été reconnaissante envers cet élan de solidarité et s’est adressée à la foule pour la remercier et rappeler que le campus est “un espace d’amour”. La marche a fait le tour des réseaux sociaux et plusieurs personnes ont chanté “Amazing Grace”.

Après cette initiative , le campus a fustigé le comportement de l’agresseur et indiqué qu’il était “profondément inquiétant”. “Les actes de violence et d’intolérance n’ont pas leur place dans ce campus», a déclaré le vice-président de la vie étudiante.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.