Connectex avec nous

Cette entreprise donne des cours de yoga avec des alpagas

Pure Délire

Cette entreprise donne des cours de yoga avec des alpagas

Une entreprise du Québec offre, depuis le début de l’été, des séances de yoga au beau milieu d’un pâturage où broutent des alpagas. C’est la première fois au Canada qu’un tel jumelage est offert.

L’entreprise Alpaga fibrefine a tenu une première séance de yoga dans ses champs le 27 mai.

Une dizaine de personnes y ont participé. Selon la propriétaire du site, Karine Davidson Tremblay, les participantes ont qualifié l’expérience d’agréable, de relaxante et d’apte à permettre un retour aux sources.

Mme Davidson Tremblay ajoute qu’il s’agit d’une belle façon de se ressourcer tout en entrant en contact avec la nature et en se réappropriant la zone agricole. Elle considère qu’il y a un parallèle à faire entre la pratique du yoga et l’animal d’un naturel calme et paisible.

«C’est relaxant de faire du yoga à l’extérieur avec comme toile de fond des alpagas qui broutent. C’est drôle aussi de voir les animaux nous regarder alors qu’on a la tête en bas. C’est une véritable thérapie», prétend-elle.

Animaux parfaits

L’instigatrice a eu l’idée de combiner ses deux passions lorsqu’elle a entendu parler de cours de yoga avec des chèvres. Elle en est venue à la conclusion que l’attitude à la fois curieuse et craintive de ses animaux en faisait des candidats idéaux pour la pratique du yoga. L’expérience est concluante jusqu’à présent.

«Les alpagas sont les animaux parfaits pour le yoga. Ils viennent sentir délicatement et s’en vont plus loin. Si les yogis se sentent envahis, ils n’ont qu’à faire de grands mouvements. C’est une combinaison magique. Les chèvres sont un peu plus dérangeantes, elles grimpent sur les gens!», explique-t-elle.

Pour les gens qui auraient peur de se faire mordre ou cracher dessus (l’alpaga est un proche parent du lama), Karine Davidson Tremblay se fait rassurante. Les alpagas n’ont que les dents du bas et ne crachent pas sur les gens. Elle qualifie par ailleurs de très peu probable une attaque d’alpaga, l’animal étant d’abord et avant tout une proie.

23 alpagas

Les cours sont offerts par Manon Cloutier, d’Espace yoga santé, une entraîneuse certifiée. Ils comprennent la visite des installations d’Alpaga fibrefine et une heure de yoga.

Par souci logistique, on limite les cohortes à une quinzaine de personnes. La ferme compte 23 alpagas.

Informés de l’offre particulière, des gens d’un peu partout au Québec et même d’Europe ont confirmé leur présence pour la prochaine séance qui aura lieu le 5 août.

Agence QMI

Cliquer pour réagir

Liasser une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Plus dans Pure Délire

Haut