Champagne, vin rouge, vin blanc… Les boissons alcoolisées favorisent les migraines

0
268

Comme 15 % de la population mondiale, vous êtes migraineux(se) ? Attention : d’après une nouvelle étude, l’alcool favoriserait les crises.

Bientôt le réveillon de Noël et ses traditionnels excès ! Entre l’apéro, le verre de vin pour accompagner le chapon, la flûte de champagne qui fait glisser la bûche et le digestif après le café, notre consommation d’alcool va assurément grimper en flèche…

Vous êtes migraineu(x)se ? Attention : selon une nouvelle étude menée par le Leiden University Medical Center (aux Pays-Bas) et publiée dans la revue spécialisée European Journal of Neurology, les boissons alcoolisées favoriseraient les migraines chez les personnes sensibles.

Pour en arriver à cette conclusion, les scientifiques ont travaillé avec un groupe de 2197 individus souffrant périodiquement de migraines : ceux-ci ont répondu à un questionnaire concernant leur consommation d’alcool au cours des 3 derniers mois.

À éviter : le vin rouge !

Verdict ? 35,6 % des participants affirment que l’alcool augmente les risques de subir une crise : chez un tiers d’entre eux, la consommation d’alcool conduisait même à une migraine en l’espace de 3 heures seulement. Pour 77,8 % des participants, le vin (et le vin rouge, en particulier) est « la » boisson à éviter pour limiter les migraines. Viennent ensuite le vin blanc, le champagne, la bière, le whisky, le rhum et enfin, la vodka, citée par 8,5 % des volontaires.

Pour réduire les risques, 11,9 % des volontaires avaient fait le choix de ne plus consommer d’alcool du tout. Les chercheurs ont, en outre, constaté que l’impact de l’alcool était plus important chez les personnes présentant un indice de masse corporelle (IMC) faible, c’est-à-dire inférieur à 18,5.

Pour rappel, 15 % de la population mondiale environ est concernée par la migraine, une maladie neurologique qui se caractérise par des crises répétées se manifestant essentiellement par de pénibles maux de tête (céphalées). Les femmes sont plus touchées que les hommes.

À lire aussi :

Migraine : feu vert pour le premier traitement préventif

Hommes et femmes, tous égaux devant la migraine ?

Migraine ou mal de tête : comment faire la différence ?