Charisma Carpenter (Buffy) : Joss Whedon “tyrannique et narcissique”, l’actrice sort de ses gonds !

0
100

Ce n’est plus un secret pour personne, Charisma Carpenter a détesté jouer dans la série Buffy contre les vampires, puis dans le spin-off centré sur Angel. Ce qui lui a déplu, surtout, c’est d’être dirigée par Joss Whedon qui aurait eu de nombreux propos extrêmement déplacés à son égard. Et l’actrice n’est pas la seule à le dire. Gal Gadot et Ray Fisher, qui ont collaboré avec lui sur le film Justice League en 2017, ont également assuré qu’il avait fait preuve d’un “comportement abusif” et qu’il avait menacé leurs carrières. Ce à quoi il n’a rien trouvé d’autre à dire que l’anglais n’était “pas la langue maternelle” de l’héroïne de la saga Wonder Woman et qu’elle avait dû mal comprendre.

Il a beau être à l’origine de l’un des plus grands chef-d’oeuvre télévisé des années 1990, Joss Whedon ne devrait pas tarder à être banni du monde merveilleux du septième art et de ses dérivés. Charisma Carpenter, qui avait déjà raconté son expérience désastreuse avec le réalisateur, en a rajouté une couche sur les réseaux sociaux pour soutenir Gal Gadot et Ray Fisher. Elle a notamment insisté sur le fait que Joss Whedon était “une personne tyrannique et narcissique qui est toujours incapable de prendre ses responsabilités et de présenter ses excuses.

Il m’a accusée de vouloir saboter la série, puis m’a virée sans cérémonie

Je suis à peu près sûre que Gal Gadot est capable de comprendre qu’on menace sa carrière en anglais, mais aussi en hébreux ou en arabe, poursuit Charisma Carpenter. Certainement, aussi, en français, en espagnol et en italien.” Pour rappel, l’interprète de Cordelia Chase avait trouvé la force de raconter ses jeunes années après que Ray Fisher soit sorti du silence. Elle avait notamment mal vécu certaines remarques entendues quand elle était enceinte de son fils Donovan, né en 2003. Il a exigé que l’on se retrouve dans une pièce en fermant bien la porte, se souvenait-elle. Il m’a demandé si je comptais vraiment le garder et a utilisé ma féminité et ma foi contre moi. Il a attaqué la personne que j’étais, s’est moqué de mes croyances religieuses, m’a accusée de vouloir saboter la série, puis m’a virée sans cérémonie la saison suivante, une fois que j’avais accouché.” Sa version des faits à lui ? Des souvenirs “charmants” et “délicieux” et rien d’autre. C’est à se demander qui était le vrai vampire de la situation…