Charlène (Secret Story) obligée d’accoucher sans Benoît ? Elle se mobilise

0
135

Charlène a beau être comblée par l’arrivée prochaine de son enfant, elle angoisse beaucoup à l’idée d’accoucher. D’une part, car il s’agira d’une grande première pour l’ancienne candidate de Secret Story et, d’autre part, car son compagnon Benoît pourrait bien ne pas assister à ce grand moment. Le 25 mars dernier, la jolie blonde faisait part de son désespoir sur les réseaux sociaux : “Les papas ne sont pas autorisés à venir, c’est le cas dans l’endroit où je dois accoucher en tout cas [elle habite à Tours, NDLR]. C’est traumatisant.

À lire aussi

Décidée à faire bouger les choses, Charlène s’est mobilisée avec d’autres futures mamans dans son cas. Ensemble, elles ont mis en place une pétition pour permettre à tous les papas d’assister à l’accouchement. Et leurs efforts ont fini par payer puisque, ce mercredi 8 avril 2020, la jeune femme a annoncé une heureuse nouvelle ! “Ça y est enfin, les papas sont acceptés ! Seulement pour l’accouchement. Quel soulagement ! Un énorme merci à toutes les personnes, futures mamans concernées qui se sont investies à partager les pétitions, à envoyer des mails/lettres, etc. Comme quoi, il ne faut jamais lâcher et toujours aller au bout“, s’est-elle enthousiasmée via sa story Instagram. Charlène en profite également pour remercier les équipes de sages-femmes et de gynécologues qui se sont “battus depuis le début“.

Une belle victoire qui doit toutefois être prise avec des pincettes. Et pour cause, les papas seront soumis à des règles très strictes. Ils pourront uniquement déposer les mamans à la maternité et ne pourront revenir que lors de l’accouchement, quand l’ouverture du col de l’utérus aura atteint 9 cm. Une fois prévenus, les conjoints devront se soumettre à un protocole précis : prise de la température, port d’une tenue vestimentaire prêtée, questionnaire à remplir... Un moindre mal pour Charlène et Benoît qui sont déjà reconnaissants de pouvoir rencontrer leur futur fils ensemble. “On est vraiment vraiment content ! Peut-être que d’ici à mon terme, ça changera encore et que le papa pourra rester tout le travail. Parce que faire le travail toute seule, ça va être assez compliqué, je pense“, a-t-elle tout de même estimé.