Charlie (Koh-Lanta), la vérité sur son abandon : “Le deal n’a pas été respecté”

0
54

Au cours de la 15ème saison de Koh-Lanta tournée en Thaïlande (TF1) en 2016, Charlie a été contrainte d’abandonner le jeu après 3 jours d’aventure. La jeune femme, à l’époque restauratrice de meubles, souffrait de migraines répétées et n’a pu poursuivre le jeu. Trois ans plus tard, à l’occasion de la sortie de son autobiographie Jacques a dit… suce ! (éditions du Panthéon), Charlie raconte en exclusivité pour Purepeople.com la vérité sur son abandon médical.

À lire aussi

Je suis migraineuse, j’ai un traitement de fond. Ce n’est pas un mal de tête qui passe avec un doliprane. C’est une maladie au même titre que le diabète. Je prenais un truc assez costaud tous les jours, sur ordonnance“, confie Charlie. Ainsi, lors de la phase de casting pour Koh-Lanta, les candidats étant soumis à des tests sanguins, “évidemment les médecins se rendent compte qu’on prend des médicaments, qu’on est migraineux” explique la jeune femme. Dès cet instant, une condition a été imposée pour la participation de Charlie au jeu d’aventure : “Le médecin de Koh-Lanta dit à la prod’ : ‘Cette jeune fille est migraineuse, je ne la laisse pas partir sans son traitement’” Le hic ? Sur place, “cette condition n’a pas été respectée” ! “On débarque et là on me dit : ‘Charlie, on a perdu ton traitement mais on va le retrouver.’ Même une prod qui pèse des millions n’est pas forcément très bien organisée…“, lance l’aventurière désormais auteure.

C’est ainsi que 10 jours se sont écoulés sans que Charlie ne puisse prendre son traitement. “On me voit 5 minutes à l’écran mais il se passe 10 jours en réalité !“, assure-t-elle. Et de déplorer : “Je participais avec comme seule condition imposée par le médecin que je puisse avoir mon traitement et ça s’est transformé en ‘on voit cette c*nnasse 5 secondes à l’écran et elle part parce que son doliprane n’a pas fonctionné’” Des images qui n’ont pas renvoyé l’image qu’elle aurait souhaité… “Ça m’a valu d’être détestée pendant 8 mois par toute la France. On m’a reproché d’avoir pris la place de quelqu’un de plus méritant“, regrette Charlie.

Rappelons que depuis cette aventure, Charlie a fait son retour médiatique l’an dernier déjà en décrochant un petit rôle dans le film Neuilly sa mère, sa mère. Puis, le 1er mars 2019, elle a publié son livre autobiographique Jacques a dit… suce ! dans lequel elle livre l’enfer qu’elle a vécu en foyer, des viols aux coups.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.