Charlotte Gainsbourg “en détresse” : Jane Birkin a volé à son secours après son retour en France

0
10

Mère et fille ont affiché leur tendre complicité lors de leur montée des marches du Palais des festivals, le 7 juillet 2021, au deuxième jour de la compétition. Dès le lendemain, Jane Birkin et Charlotte Gainsbourg ont continué d’assurer la promo du film documentaire Jane par Charlotte, notamment en accordant une interview au Parisien. Un entretien dévoilé vendredi, durant lequel la réalisatrice, comédienne et interprète revient notamment sur son départ à New York, peu après la mort tragique de sa demi-soeur Kate Barry, en 2013. Un drame qui occupe bien sûr une place centrale dans son film.

Le départ de Charlotte a été pénible mais compréhensible“, Jane Birkin se souvient-elle. “Pour Charlotte, ce film a commencé après six ans de séparation, enfin non, mais d’éloignement entre nous.” De son côté, sa fille, née de ses amours avec Serge Gainsbourg, souligne à quel point cette pause américaine a été salvatrice : “Si je n’étais pas partie, je pense que je n’aurais pas pu faire ce film. Et même la rue de Verneuil [la maison parisienne de Serge Gainsbourg qu’elle a transformée en musée et qui ouvrira à la fin de l’année, que le public pourra apercevoir dans le documentaire, NDLR], je pense que je l’aurais vendue, Charlotte Gainsbourg a-t-elle expliqué. J’ai eu besoin de m’éloigner pour comprendre ce qui comptait vraiment.”

Finalement, au printemps 2020, la crise sanitaire l’a poussée à revenir en France, auprès des siens : “J’ai senti que je n’étais pas chez moi, j’avais besoin d’être près de ma mère. Et d’Yvan [Attal, son compagnon depuis 30 ans], qui vivait plutôt à Paris.” Charlotte Gainsbourg et sa plus jeune fille Joe (9 ans) ont donc retrouvé la capitale, mais la chanteuse qui s’apprête à fêter ses 50 ans n’était pas au mieux de sa forme, au point de perdre l’envie de poursuivre son documentaire. Heureusement, elle a pu compter sur le soutien de sa mère : “J’ai été dans une détresse, enfin je n’allais pas très bien à mon retour, et là, c’est toi qui m’as aidée et soutenue.” Jane Birkin a alors confié : “Ce sont les moments où tu as une vraie utilité, un mot affreux pour une mère, mais tu peux montrer que tu es là. Je la voyais, étant si mal, et j’ai cherché des solutions pour l’apaiser dans ce retour à Paris.”

Ensemble, dans la douceur, mère et fille ont pu reprendre le tournage de Jane par Charlotte. Leur relation renforcée par ce projet on ne peut plus personnel, c’est bras dessus bras dessous qu’elle l’ont présenté lors de cette 74e édition du Festival de Cannes. Mercredi soir, même les trois enfants de Charlotte Gainsbourg étaient présents : Ben, Alice et Joe (24, 18 et 9 ans).

Le public devra quant à lui attendre le 27 octobre prochain pour enfin découvrir ce documentaire.