Charlotte (Koh-Lanta) victime d’un accident : police et procès verbal

0
126

La semaine n’a pas débuté de la plus belle des manières pour Charlotte. La finaliste malheureuse de Koh-Lanta 2020 (TF1) a été victime d’un accident, une mésaventure qu’elle a racontée sur Instagram, ce lundi 27 juillet.

À lire aussi

Alors qu’elle était en voiture sur le périphérique, lundi 27 juillet, la grande amie d’Inès Loucif s’est fait rentrer dedans par une femme. “Elle m’a dit : ‘Pardon, je ne vous avais pas vue. J’avais vu la voiture devant, mais pas vous.’ Okay j’ai une smart noire et on était dans un tunnel, mais il ne faut pas pousser. Elle m’a bien enfoncé le parechoc, elle m’est bien rentrée dedans. Le parechoc a écrasé ma roue, donc je ne pouvais plus rouler“, a tout d’abord confié Charlotte.

Alors que l’ancienne aventurière de TF1 comptait s’arrêter tranquillement pour faire un constat, la personne en question “voulait se barrer“. “J’ai fait genre que j’appelais mon assurance pour qu’elle vienne me dépanner, mais j’ai appelé la police. La grognasse voulait se barrer parce qu’elle n’était pas en règle. J’ai tout pris en photo et quand je suis allée voir sa vignette, j’ai vu qu’elle était périmée depuis 2019. Je lui ai dit que sa vignette n’était pas bonne et elle m’a répondu que c’était la voiture de son père qui était à l’étranger depuis deux ans. La police est arrivée. La meuf n’avait pas de permis, pas d’assurance. (…) Quand c’est comme ça, il n’y a pas de constat à faire, c’est directement un procès verbal“, a poursuivi celle qui a lancé sa marque de prêt-à-porter récemment.

La jeune femme qui lui est rentrée dedans est donc allée au commissariat pour faire le procès verbal. Une fois cette étape terminée, Charlotte devait se rendre sur les lieux pour récupérer le document, pour l’assurance. Tout aurait pu être réglé à la suite de ça. Mais c’était sans compter un petit détail qui avait son importance. “Sauf que moi, je n’étais pas à jour niveau contrôle technique. Mais comme l’État nous avait donné un trimestre supplémentaire à cause du coronavirus, je pensais que j’étais dans les délais. Donc galère. Là, la voiture est au garage et le mec me dit qu’il ne peut pas faire le contrôle technique parce que le parechoc est mort. Bref, c’est la m**de. Ça me saoule, ces trucs administratifs“, a conclu Charlotte.