Chimène Badi sublime en cuir face à Dany Brillant et Carla Bruni pour une soirée spéciale Charles Aznavour

0
30

Il se voyait déjà en haut de l’affiche et il avait bien raison ! Avec 180 millions de disques vendus à travers le monde, plus de 80 ans de carrière et quelque 1 300 chansons à son actif, Charles Aznavour est une légende de la chanson française. Sa mort le 1er octobre 2018, à l’âge de 94 ans, a donc été un choc. Mais il reste dans les esprits et est toujours honoré. Pour preuve, France 3 lui dédie une soirée spéciale ce vendredi 10 décembre 2021, baptisée Chantons Aznavour.

C’est Dany Brillant , l’un des fans inconditionnels de Charles Aznavour, qui officie en tant que maître de cérémonie. Un choix évident puisqu’il considérait l’artiste comme son père spirituel. Le chanteur a sorti deux albums de reprises de chansons de son idole. Il était entouré d’une pluie d’artistes pour l’occasion afin de reprendre les plus grands tubes du chanteur sur la scène des Folies Bergère, en solo ou en duo. Ils partageront leurs souvenirs, leurs émotions et leur bonheur. Les téléspectateurs de France 3 découvriront également des images d’archives rares et pour certaines inédites, afin de retracer sa vie personnelle et d’artiste.

Chimène Badi a fait le show sur scène, sublime en pantalon en cuir, avec un haut contenant un peu dentelle et en veste de la même couleur. Radieuse et toujours aussi amincie, elle a une fois de plus mis en avant sa voix puissante. Anggun, tout aussi divine tout de noir vêtue, et Carla Bruni-Sarkozy, en pantalon noir et haut en soie bleu, ont aussi accepté l’invitation de Dany Brillant. Parmi les invitées féminines se trouvaient aussi Sheila et Tina Rose.

Du côté des hommes, on pourra retrouver Sanseverino, Ben Mazué, Chico and the Gypsies, Julien Clerc, Erik Berchot, Grand Corps Malade, Salvatore Adamo,, Pascal Obispo, Bénabar, Patrick Bruel, Vincent Niclo, Laurent Gerra, Thomas Dutronc. Interrogé par Télé Loisirs, ce dernier a confié qu’il chanterait le titre Les Deux Guitares, sa “chanson préférée“. “Charles m’avait invité à chanter en duo sur l’un de ses albums. C’était un peu compliqué car j’ai mis beaucoup de temps à récupérer les bonnes maquettes avec la bonne mélodie. Mais tout s’est bien passé. Le lendemain, j’ai ressenti comme un vertige en réalisant que c’était le grand Charles Aznavour, celui qui a connu tout le monde et fait des chefs-d’oeuvre. C’était assez vertigineux. C’est le lendemain, après l’avoir vu, que je n’ai pas dormi de la nuit. J’ai fait une insomnie“, a ajouté le fils de Françoise Hardy et Jacques Dutronc.

De son côté, Dany Brillant a confié à Télé Loisirs qu’il avait découvert Charles Aznavour à l’âge de 12 ans. Il a accompagné sa maman à l’Olympia, son papa étant souffrant et ne pouvant donc s’y rendre comme prévu. Et il a “pris une claque”. Quelques années plus tard, il avait l’honneur de le rencontrer. “C’était au festival de Montreux en 1997. Cela faisait quelques années que je chantais, je participais à un hommage à Charles Trenet qui était l’un des maitres de Charles Aznavour. Ce dernier était dans la salle et il est venu gentiment me saluer en coulisses. C’était quelqu’un de généreux, qui s’intéressait beaucoup aux jeunes talents, de tous styles musicaux. Il a toujours fait preuve de bienveillance à mon égard. Je l’ai revu dans ses bureaux parisiens, on a beaucoup discuté. Il me conseillait, notamment sur les textes. (…) Par la suite, il m’a entrainé à ses côtés dans de grands événements, comme un concert en Arménie en 2006. Mais ce que je trouvais touchant, c’est qu’il m’écrivait toujours un petit mot pour s’excuser, lorsqu’il ne pouvait venir à mes concerts“, a-t-il expliqué. De précieux souvenirs.