Christian Quesada, son arrestation en 2001 : Un policier présent témoigne

0
78

Le 25 mars 2019, Christian Quesada a été interpellé, puis mis en examen et écroué pour “corruption de mineur“, “détention et diffusion d’images pédopornographiques“. Depuis, les témoignages s’enchaînent et de nouvelles informations sont révélées. Christophe Rode, le procureur de la République en charge de l’affaire, a confié le 2 avril dernier, dans Touche pas à mon poste, que l’ancien candidat emblématique des 12 Coups de midi avait été condamné en 2001 et 2009, “une fois pour exhibition sexuelle, une autre fois pour détention d’images pédopornographiques“.

À lire aussi

Mercredi 10 avril, c’était au tour d’un policier de livrer son témoignage, de façon anonyme car il est toujours en fonction. L’homme en question, qui était de dos et déguisé pour ne pas être reconnu, a raconté qu’il faisait partie de la brigade anti-criminalité qui a arrêté Christian Quesada en 2001 pour “exhibition sexuelle”, devant un établissement scolaire, situé dans la ville d’Antony dans les Hauts-de-Seine. Une interpellation suivie d’un jugement qui a donné lieu à une première condamnation de l’homme de 54 ans à deux ans de prison avec sursis.

C’est à la suite de “bon nombre de plaintes” de parents d’élèves que la brigade avait accentué ses patrouilles aux abords du collège et lycée pour essayer de le repérer. À plusieurs reprises, le papa de deux garçons de 9 et 10 ans se serait masturbé devant : “C’est un lycée et collège qui est en bordure du RER. Certains des élèves passaient par un tunnel qui passait sous les lignes du RER pour rejoindre un parc. Christian se positionnait à cet endroit.

Les détails de l’interpellation

Ayant un “signalement très précis“, la brigade a fini par le repérer, l’a pris “en filature pour essayer de voir s’il était domicilié dans le secteur ou s’il avait un véhicule à proximité”. Christian Quesada a ensuite été interpellé. Puis l’affaire a été remise à un officier de police judiciaire.

Hier soir, les téléspectateurs de C8 ont découvert un autre témoignage accablant Christian Quesada. Aurore, une étudiante de 18 ans, a expliqué que l’ex-champion de TF1 l’avait contactée sur les réseaux sociaux parce qu’elle avait posté un tweet à son sujet après son élimination en janvier 2017. Tout comme Émeline et d’autres, la jeune femme – mineure au moment des faits – aurait reçu des photos du sexe de Christian. Ce dernier lui aurait également demandé des clichés d’elle dénudée. Mais elle a refusé.

Rappelons que Christian Quesada reste présumé innocent des faits qui lui sont reprochés jusqu’à la clôture définitive du dossier.