Christine Bravo endettée : l’incroyable somme déboursée pour son nouveau projet

0
70

Sous les jupons de l’Histoire, Frou-frou, On a tout essayé… Christine Bravo est un véritable monument du paysage audiovisuel français. Mais à 64 ans, elle décroche. L’animatrice quitte les plateaux télé pour un tout nouveau projet inattendu : elle propose des croisières culturelles et historiques sur la Seine à bord de sa péniche baptisée Frou-frou en hommage à son émission. Un nouveau projet qui a vu le jour à l’été 2020 et qui lui a coûté bien cher, comme elle le raconte à Femme Actuelle.

À lire aussi

Désormais seule – sa fille ayant quitté le foyer familial – dans son appartement de 140 m² “avec une grande terrasse” dans le IIe arrondissement de Paris, Christine Bravo a eu un véritable coup de coeur pour cette péniche. “Une fois que j’ai l’accord, j’achète le bateau, à crédit évidemment. Je pensais commencer six mois après, mais il y avait des trous dans la coque, l’électricité à refaire, autant de choses que les experts n’ont pas vu, raconte-t-elle. Il a fallu refaire le vernis, la décoration intérieure, changer les banquettes… J’ai versé toutes les larmes de mon corps pendant un an car j’ai été otage d’un chantier naval.” Des travaux qui ont un prix : “J’ai payé 300 euros par jour de chantier, pendant 9 mois ! La facture est démentielle. C’est un travail de Titan.

Une balade sur la Seine pour 150 euros par personne

Sans toutefois révéler le montant exact de la facture, il est aisé d’imaginer comme elle a dû être salée. Et ce n’est pas fini : Christine Bravo doit également payer ses factures. “Pour l’instant, ce n’est pas rentable pour nous parce qu’entre l’historien, l’équipage, la place au port qui me coûte 1500 euros par mois…“, confie-t-elle. Il faut dire que la crise sanitaire liée au coronavirus n’a pas arrangé ses affaires… “Dès que le Covid-19 sera derrière nous, nous ferons plus de privatisations pour des anniversaires, un team building ou des demandes en mariage dans des conditions de luxe, s’enthousiasme-t-elle. Cela va nous permettre de rester à flot. Nous sommes vraiment une petite structure familiale avec mon capitaine, ma manageuse et mon fiancé [Stéphane Bachot, NDLR] met aussi la main à la pâte.

Pour s’offrir cette balade de deux heures Sous les jupons de la Seine aux côtés d’Elisabeth de Feydeau, Philippe Charlier, Marc Fourny et elle-même, Christine Bravo a fixé un tarif : 150 euros ! “C’est vrai que c’est haut de gamme“, concède-t-elle. Lors de chaque balade, ils sont 12 à naviguer sur le fleuve parisien… ce qui revient à 1800 euros. Une somme non négligeable qui devrait permettre à l’animatrice a rentrer dans ses frais.