Christophe est mort

0
353

Christophe fait partie des victimes touchées de plein fouet par le coronavirus. Le grand chanteur français est décédé jeudi 16 avril des suites “d’un emphysème” (une maladie pulmonaire) a indiqué à l’AFP son épouse Véronique Bevilacqua. Il avait 74 ans.

À lire aussi

“Christophe est parti. Malgré le dévouement sans faille des équipes soignantes, ses forces l’ont abandonné. Aujourd’hui, les mots se lézardent … et tous les longs discours sont bel et bien futiles”, écrivent dans le communiqué transmis à l’AFP sa femme et sa fille Lucie.

Il avait été placé en réanimation dans un hôpital parisien pour insuffisance respiratoire le 26 mars 2020, avant d’être transféré à l’hôpital de Brest où il est mort.

Alors que nous pleurons tous la disparition du créateur d’Aline ou des Mots bleus, il est temps de revenir sur l’oeuvre de l’artiste.

Né le 13 octobre 1945 à Juvisy-sur-Orge, Daniel Bevilacqua (de son vrai nom) se passionne très tôt pour la musique, le rock et le blues et délaisse volontiers l’école. Après avoir appris la guitare, il chante en yaourt dans le groupe Danny Baby et les Hooligans. Il sort son premier 45 tours en 1963, Reviens Sophie, qui est un échec. Il lui faudra attendre quelques années et la sortie du tube Aline pour connaître son premier succès, qui dépasse le million de disques vendus.

En 1971, il signe sur le label Les Disques Motors, où il sort ses premiers disques. Avec Jean Michel Jarre, il écrit Les Paradis perdus. Quatre ans plus tard, le merveilleux Les Mots bleus sort. Un tube qui lui permet de remplir l’Olympia pour deux soirs à guichets fermés. Les années 1980 apportent un renouveau dans sa carrière, avec l’émergence du rock. Il collabore avec son beau-frère Alain Z Kan. En 1983, il sort un autre tube, encore une ballade, intitulée Succès fou. C’est également là qu’il ralentit son rythme de travail et publie un album d’adaptations de titres anglo-saxons, Clichés d’amour.

Il change de maison de disques en 1995 et passe chez Epic, une division de Sony. Il sort l’année d’après le moderne Bevilacqua. Il faudra attendre cinq ans pour voir l’album Comme si la terre penchait. Il entame alors une tournée. Les années qui suivent sont marquées par plusieurs belles collaborations : Alain Bashung, Isabelle Adjani sur l’album AZ (2008), Jean-Michel Jarre ou encore Louane. Après deux grandes tournées, il sort un nouvel album, Les Vestiges du chaos en 2016.

On a également pu voir Christophe au cinéma, notamment dans le film Les Mots bleus (2004) ou encore dans Quand j’étais chanteur (2006) avec Gérard Depardieu et Cécile de France. Il compose également la musique des films Arrête ou je continue, Par accident ou encore Fils de.

Côté vie privée, Christophe est père d’un fils, Romain (né en 1967), né de sa liaison avec Michèle Torr et qu’il n’a pas reconnu. Il se marie avec Véronique, la demi-soeur d’Alain Kan, en 1971. Ensemble, ils accueillent une fille prénommée Lucie, née la même année.