Claire Chazal enchaîne les bourdes face à Emmanuelle Béart et agace la comédienne

0
160

Claire Chazal serait-elle une grande admiratrice de Guy Béart ? Il faut croire que oui. Alors qu’elle recevait sa fille Emmanuelle dans l’émission Passage des Arts, sur France 5 le 19 mai 2020, et que celle-ci évoquait son enfance, l’animatrice a enchaîné les boulettes. “Il y a une gravité, il y a une forme de mélancolie contre laquelle j’ai beaucoup lutté pour ne pas qu’elle se voie, pour ne pas que les autres la devinent, expliquait pudiquement la comédienne. Et puis à un moment donné, je me suis dit que ce n’était pas grave. J’ai l’âme slave. Je ne sais pas. C’est sans doute un reste d’enfance.”

C’est ma mère qui faisait des manifs, pas mon père !

Ce trait de caractère, cette fêlure, Claire Chazal a tenté de l’expliquer par “le départ” du père d’Emmanuelle Béart… ce qui n’est pas tout à fait vrai puisqu’il s’agissait de sa mère. Une erreur qui n’est pas restée longtemps isolée. On entendait cette archive où vous êtes sur les épaules de votre père et vous criez des slogans que vous ne comprenez pas forcément” a-t-elle poursuivi avant de se faire couper la parole par son invitée, un brin irritée : “Ma mère, ma mère, toujours. Claire, ma mère… C’est ma mère qui faisait des manifs, pas mon père“.

Emmanuelle Béart était venue sur France 5 pour célébrer le retour à la normale. Le 19 mai 2021, les Français n’ont pas retrouvé que les terrasses des cafés. Ils ont également pu retourner dans les salles de cinéma et de théâtre. L’occasion idéale pour aller voir le film L’Etreinte, long-métrage de Ludovic Bergery présenté en avant-première au Festival du film francophone d’Angoulême en septembre dernier qui a dû attendre patiemment une date de sortie. La fille de Guy Béart y donne la réplique à Vincent Dedienne et y incarne Margaux, une veuve en mal d’amour qui décide de partir en quête d’une nouvelle vie…