Claire Keim confinée avec Bixente : “On essaie d’avoir un peu plus d’indulgence”

0
71

Depuis plus d’une semaine, la France vit une situation inédite, difficile mais nécessaire, celle du confinement. Une situation qui bouleverse le quotidien de plus de 67 millions de Français, anonymes et personnalités. Purepeople.com vous propose de découvrir comment Claire Keim vit cette nouvelle vie faite d’isolement.

À lire aussi

La douce chanteuse et comédienne de 44 ans, qui a tout récemment participé au dernier spectacle des Enfoirés, a accepté de se confier sur son quotidien, son couple (elle vit une histoire d’amour discrète avec Bixente Lizarazu depuis bientôt quinze ans) et sur leur fille de 11 ans, Uhaina.

En préambule, Claire Keim a tenu à avoir une pensée toute particulière pour ceux qui permettent aux Français de continuer à vivre et à survivre : “Mes pensées vont vers tous les soignants bien sûr, en priorité et vers tous ceux qui nous aident dans ce moment si singulier. Caissières, transporteurs, agriculteurs, pharmaciens… tous ces gens sans qui on ne serait pas grand chose ces jours ci.

Purepeople.com : Comment vivez-vous cette période particulière ?

Claire Keim : Ça dépend des moments… Il y a des jours plus légers que d’autres, je suis à la merci de la moindre émotion… peur, espoir, doute, colère, compassion, reconnaissance… un tourbillon de sentiments extrêmes et contradictoires parfois..

Comment occupez-vous vos journées ?

Beaucoup de rangement et de ménage, et surtout une passion récente pour le repassage qui m’apaise et fait passer le temps.

Télé ou bouquin ? (vos conseils livres, séries, films, jeux…)

J’ai beaucoup de mal à lire en ce moment, et impossible de suivre le moindre film, moi qui suis pourtant capable de passer des nuits entières sur une série d’habitude. Je conseille néanmoins Succession que j’ai vue et revue et que j’aime tellement.

Avez-vous été agacée de l’attitude des Français qui sortent ?
Agacée ?

Incrédule plutôt. En fait, je ne comprends pas.

Vous avez prévu des provisions assez tôt ?

J’ai la chance d’être entourée de petits producteurs locaux qui ont mis en place un système qui me permet de récupérer ce qu’il me faut en petits paniers pour la semaine. On s’arrange, on s’échange des bons plans entre voisins.

Êtes-vous restée à votre domicile ?

Bien sûr, je suis chez moi, je venais de finir un long tournage, donc j’ai la chance d’avoir “prévu” ce temps calme auprès des miens.

Quelles répercussions sur vos activités ? Avez-vous peur des effets à long terme ?

Cela ne m’intéresse pas pour le moment, je n’y pense pas. Ce que je veux, c’est qu’on s’en sorte tous, qu’on apprenne de nos erreurs qu’on change ce qui doit l’être et qu’on n’oublie jamais.

Comment vous organisez-vous pour l’école à la maison ?

Pas d’organisation, la situation est suffisamment inconfortable pour ajouter des règles. Ma fille travaille quand elle veut, et donc je trouve qu’elle travaille plutôt bien, je lui fais confiance, elle a compris que ce ne sont pas des vacances, mais je la laisse s’organiser comme elle l’entend.

Comment occupez-vous votre fille ?

On fait des jeux, de la cuisine, du tri dans sa chambre, de la musique aussi, mais elle est débordée avec tous ses copains en ligne (rires).

En Chine, les divorces ont explosé : peur des impacts sur votre couple ? Conseils ?

Je me garderais bien de donner le moindre conseil ! On fait ce qu’on peut, on essaie d’avoir un peu plus de patience et d’indulgence, on essaie de deviner la météo de l’autre et on adapte les journées en fonction.

Qui cuisine ?

Moi ! Heureusement …!

Peur de prendre des kilos ? Si oui, comment faites-vous attention ?

J’avoue que je n’ai pas un énorme appétit ces derniers jours, alors ça devrait aller. Mais nous ne sommes qu’au début, on en reparle mi-mai !

Quelle est la première personne que vous irez voir une fois le confinement levé ?

Si je suis sûre d’être “saine” et de ne représenter aucun danger, mes parents d’amour. Ils me manquent.

Propos exclusifs ne pouvant être repris sans la mention Purepeople.com.