Claude (Koh-Lanta) a eu peur de mourir : ce moment d’angoisse sur l’île

0
230

Claude Dartois a déjà participé trois fois à Koh-Lanta. Finaliste à toutes ses aventures, il n’a pourtant jamais gagné. Mais il faut dire qu’entre ses aventures de 2010 et 2012 et celle de 2020, il a franchi un cap et gagné l’amour du public. Dix ans après son premier passage sur TF1, il se livre à nos confrères de Voici et fait une triste révélation sur l’affaire des bananes.

À lire aussi

En 2010, au Vietnam, Claude avait fait le buzz ! Avec son camarade Kunlé, l’aventurier s’en était allé chercher de quoi nourrir les candidats. Au cours de leur trek, ils avaient trouvé quatorze bananes. Une belle trouvaille qui aurait pu aider les aventuriers. Mais le duo en a décidé autrement : Claude et Kunlé ont mangé à eux seuls l’intégralité des bananes ! Un geste qui n’était pas du tout passé auprès de l’équipe, et à juste titre ! Un épisode bien loin derrière Claude. Aujourd’hui, l’acolyte de Teheiura et Jessica s’explique sur son comportement.

À l’époque, j’avais un problème avec la faim, la maigreur. Ma mère est morte d’un cancer quand j’avais 9 ans, confie-t-il. À la fin, quand elle ne pesait plus que 35 kilos, ça m’a marqué. Alors, sur le premier Koh-Lanta, quand je me suis senti maigrir, je me suis vu devenir comme elle et j’ai pensé que j’allais mourir aussi.” Une triste révélation de la part du papa d’Andrea (5 ans) et de Marceau (4 mois). Désormais, “cette angoisse est passée“.

Ce n’est pas la première fois que Claude évoque le douloureux souvenir de sa maman. En mai dernier, l’aventurier avait révélé lors d’un entretien accordé aux podcasts Oufff que sa mère était “décédée très jeune”, à l’âge de 33 ans précisément. “À partir de ce moment-là, notre vie a un peu changé, ma tante nous a aussi un peu élevés derrière, avait-il déclaré. Ensuite, j’ai grandi un peu avec mon père, ma soeur est partie un peu chez ma tante, on a été séparés un petit peu. J’ai fait des études, mais tout de suite, je voulais aller dans le milieu du travail pour pouvoir essayer de m’envoler aussi.” Aujourd’hui, Claude est chauffeur de maître pour un homme d’affaires étranger et il a multiplié son salaire par 12 !

Une interview à retrouver en intégralité dans le magazine Voici, en kiosques ce vendredi 19 juin 2020.