Claude (Koh-Lanta) en guerre contre ALP ? Il pourrait gagner gros en cas de plainte !

0
17

Enfin, je suis très heureux que la somme des 100 000 euros soit reversée à l’association Bertrand Kamal. Toute cette histoire aboutit sur une bonne action et ce sera mon mot de la fin“, écrivait Claude Dartois à la suite de la diffusion de la finale de affaire des dîners clandestins dans laquelle il serait impliqué. Mais si l’on en croit le magazine Public de ce vendredi 17 décembre, il n’en serait rien. Et il pourrait bien sortir victorieux de son supposé bras de fer contre ALP comme l’a expliqué un avocat sur le plateau de Touche pas à mon poste, jeudi 16 décembre.

Priver l’aventurier de ses gains est “illégal et discriminatoire” avait déclaré Jérémie Assous au Parisien hier. “Il pourrait très bien s’opposer à cette sanction aux prud’hommes et au pénal. On ne peut pas faire travailler un salarié 24 heures sur 24 ni le priver de nourriture en dehors des heures de travail, quel que soit le consentement des candidats. C’est interdit d’organiser de telles conditions de travail“, avait précisé le spécialiste des contrats de travail de ce type de programmes. Des déclarations qui ne sont pas passées inaperçues puisque Cyril Hanouna l’a convié dans son émission afin qu’il s’explique.

Ainsi, les téléspectateurs de C8 ont découvert que Claude Dartois était en fait dans son droit quand il est allé chercher de la nourriture auprès d’autres personnes, puisqu’il l’a fait sur son temps libre. “J’entends beaucoup parler de triche. Mais la notion de triche est totalement étrangère au Code du travail. Les participants sont des salariés de la société de production. Donc ils ont un certain nombre d’obligations, comme n’importe quel salarié vis-à-vis de son employeur mais durant son temps de travail. En dehors de son temps de travail, il retrouve toute sa liberté. Donc soutenir que vous avez manqué à certaines de vos obligations alors que c’était en dehors de votre temps de travail, c’est totalement illégal, a tout d’abord expliqué l’avocat.

Il a ensuite rappelé que le Code d’honneur qu’a évoqué Denis Brogniart le soir de la finale ou ALP dans son communiqué était soumis au Code du travail. Il souhaite donc à Claude “d’intenter toutes les actions qui sont ouvertes“. “Il est certain de les gagner. Et il ne va pas gagner 100 000 euros, il va gagner beaucoup plus. Ils n’iront jamais jusqu’au bout pour la simple et bonne raison que les violations et les manquements qu’ils ont fait subir à Claude et aux autres participants ne relèvent pas seulement du droit du travail. C’est également du droit pénal. Et je vois mal un dirigeant d’ALP accepter de se défendre et d’être condamné par un tribunal correctionnel“, a-t-il conclu.

Claude Dartois en guerre contre ALP ?

Présente sur le plateau, une journaliste du magazine Public est venue apporter d’autres précisions, que l’on peut retrouver dans l’édition du jour. Selon ses informations, le chauffeur de maître aurait entamé un bras de fer contre ALP et TF1 il y a une semaine. Il aurait contacté plusieurs avocats pour “démontrer que dans un jeu d’aventure, rechercher de la nourriture fait partie des règles. Et que dans le Code d’honneur, rien n’empêche les candidats de quémander de la nourriture“. Car il n’aurait pas simplement perdu les 100 000 euros en jeu. Claude se serait également vu retirer sa participation au Grand Concours des animateurs et l’émission d’aventure qu’il était censé animer sur TMC l’an prochain. L’affaire pourrait donc aller devant les tribunaux, même si de son côté la production indique que “les tricheurs ont été assez punis“. Affaire à suivre donc !

Rappelons que Claude Dartois aurait été impliqué dans l’affaire de triche concernant Teheiura. Ce dernier a été exclu après avoir révélé qu’il avait mangé à deux reprises grâce à des pêcheurs. Et il aurait partagé son butin, avec Sam et l’époux de Virginie notamment. Une version toujours niée par ces derniers. Le papa de Marceau (1 an) et Andréa (6 ans) aurait aussi participé à des dîners clandestins, organisés après les soirées de conseil. Quatre à cinq aventuriers (dont Laurent et Claude) auraient profité du fait que les gardiens dorment pour se rendre au Sunset Beach Motel, où ils auraient eu l’occasion de manger tous les trois jours.