Clémence Botino (Miss France) simple beauté : son gros coup de gueule (EXCLU)

0
180

Le 14 décembre dernier, Vaimalama Chaves a cédé sa couronne et son écharpe à une nouvelle reine de beauté, Clémence Botino. Comme chaque année, ce concours national a fait couler beaucoup d’encre notamment car il est jugé sexiste par certains et ce en dépit du fameux test de culture générale. Il faut dire que la compétition Miss France est très rigoureuse quant au choix de ses candidates. Beauté, taille, mensurations… Rien ne semble être laissé au hasard.

À lire aussi

Interrogée à ce sujet lors d’un entretien pour Purepeople.com, Clémence Botino explique refuser d’être simplement réduite à son image. “Je ne comprends pas comment on arrive encore à avancer cet argument. Il y a 35 ans allez, peut-être ! Mais aujourd’hui, on ne peut plus. Il n’y a qu’a voir la première semaine, j’ai enchaîné les interviews. Si j’étais une simple beauté, les gens ne chercheraient pas à me connaître et justement on me pose des questions sur moi, sur qui je suis, on me demande mon avis. Donc c’est un argument qu’on ne peut plus avancer parce qu’à Miss France il y avait des profils tellement différents.” Pour exemple, elle cite Miss Poitou-Charentes et Miss Île-de-France qui ont respectivement fait l’armée et des études d’ingénieur. En outre, elle s’appuie sur Marine Lorphelin, élue en 2012, qui a repris ses études de médecine après son règne. “Et aujourd’hui elle est médecin !” souligne la jolie Guadeloupéenne de 22 ans.

“Il faut que les gens arrêtent d’avoir pitié pour nous”

Elle conclut en revenant sur son propre parcours qui l’a amené jusqu’à son sacre. “On peut être Miss et tout ce qu’on veut à côté. Moi, je suis de l’histoire de l’art, ça fait partie de ma vie et si j’ai fait le choix d’être Miss Guadeloupe puis Miss France, j’avais complètement conscience de ce que je faisais. J’étais très contente d’être sur scène le 14 décembre, je me suis amusée et quand je regarde les images je suis fière de ma prestation. Donc il faut que les gens arrêtent d’avoir presque pitié pour nous, on va très bien, on est très heureuses et on a fait ce choix librement.”

C’est d’ailleurs en ce sens que Clémence Botino nous confie avoir l’ambition de participer aux concours internationaux. “J’ai quand même envie d’aller jusqu’au bout. J’hésite encore, je serai plus tentée par Miss Univers mais je pense que c’est complètement différent les concours internationaux de nos élections en France. Il faut que je fasse le choix mais je pense que vous me verrez prochainement dans l’un des deux.” Affaire à suivre donc…

Toute reproduction interdite sans la mention Purepeople.com.