Clémence Castel, coulisses de son coming out face à Mathieu Johann : “Il est tombé de sa chaise”

0
87

Mathieu Johann ont rompu en 2019. L’aventurière de Koh-Lanta vue pour la dernière fois dans l’émission en 2021 dans l’édition La Légende, est tombée amoureuse d’une autre. Une femme qui se prénomme Marie. Invitée dans l’émission La maison des Maternelles (France 2), la jeune femme a raconté son coup de coeur pour sa compagne mais aussi la façon dont elle a annoncé son homosexualité à celui qui s’est fait connaître en 2004 grâce à la Star Academy.

Ca a été de l’incompréhension

C’est toute une famille qui a été chamboulée puisque l’ex-couple est parent de deux garçons : Louis (né en 2010) et Marin (né en 2014). Mais avant que les enfants n’apprennent la séparation de leurs parents, Clémence Castel a dû annoncer à l’homme qu’elle pensait être celui de sa vie qu’elle le quittait pour une autre. Un moment compliqué comme elle l’a raconté. “Ça a été un moment difficile, c’est le papa de mes enfants, c’est quelqu’un que j’estime beaucoup. Mon but n’était évidemment pas de lui faire du mal mais je lui en ai parlé tout de suite. Si je me rappelle bien j’ai dû en discuter avec Marie un jeudi, il était en déplacement et dès qu’il est rentré je lui en ai parlé. Ce n’est pas dans mon caractère de mentir à une personne. Je ne me voyais pas le tromper ou avoir une double vie. (…) Il est un peu tombé de sa chaise ce qui peut tout à fait se comprendre. Moi-même quand je m’en suis aperçu ça a été un chamboulement total donc je ne peux que comprendre son chamboulement à lui. Ca a été de l’incompréhension, beaucoup de questions et un peu de colère aussi. Ce qui peut se comprendre car il voyait tout s’écrouler en quelque sorte. Il a fallu trouver les bons mots, le rassurer. J’ai essayé de faire au mieux“, explique-t-elle.

Les parents de Louis et Marin ont annoncé leur séparation avant d’évoquer l’homosexualité de leur mère. “J’ai estimé que concernant Marie il fallait attendre encore un petit peu, attendre que les choses se tassent. C’était une personne qu’ils avaient déjà croisée brièvement. Et puis, on a d’abord passé une journée ensemble, puis Marie est venue dormir à la maison un soir ou deux… On l’a fait à notre rythme“, a-t-elle expliqué. Comme le précise l’apprentie Robinson ensuite, ses enfants sont “sa priorité” et elle a longtemps réfléchi avant de leur “imposer une séparation puis une vie avec une autre femme“. Des questionnements légitimes mais tout s’est bien passé.

Je ressentais un peu de honte

Clémence Castel est aussi revenue sur sa rencontre avec Marie : “Elle était une personne avec qui je travaillais, je suis gérante d’un café concert, on avait une relation professionnelle et amicale. Elle est aussi ingénieur et elle a dû quitter mon café pour se consacrer à son vrai métier et ça m’a fait de l’effet quand j’ai su que je n’allais plus la voir.” Des sentiments sont nés et la maman a compris qu’elle avait une attirance pour Marie mais qu’elle ne se l’avouait pas. “Je mettais cela sous le tapis et le fait qu’elle parte ça a été le déclencheur“, poursuit-elle.

Le couple a mis du temps à se former car pendant de longs mois, Clémence Castel a tout gardé pour elle. Elle explique : Je ressentais un peu de honte clairement, je ne pouvais pas croire que ça pouvait être ça, j’avais une famille… Ça m’a permis de me poser les bonnes questions et de ne pas être influencée. Je pense que j’ai déjà été attirée par des femmes, je n’étais pas prête à l’assumer. À 34 ans, c’était le bon moment pour moi et la bonne personne aussi.” Et de poursuivre : “Je ne savais pas si Marie avait des sentiments réciproques, je ne savais pas son statut amoureux, je savais juste que j’avais des sentiments pour elle. À un moment donné, j’ai eu besoin de lui en parler, pour me décharger de ça. Elle a été surprise mais ça a été l’occasion de me dire que c’était réciproque, on ressentait la même chose. Ça a été un peu un saut dans le vide.

Les deux femmes vivent aujourd’hui ensemble. Marie a été adoptée par les enfants de Clémence Castel et elles sont pacsées.