Accueil Pure Cinema “Comme si la vie partait…” : Clémentine Célarié évoque son cancer et...

“Comme si la vie partait…” : Clémentine Célarié évoque son cancer et la perte de ses cheveux

0
16

son combat contre la maladie. Elle a souhaité partager sa douloureuse expérience avec son public et a expliqué qu’elle a eu recours à la chimiothérapie pour se soigner. Invitée sur RTL le jour de la sortie de son livre, Clémentine Célarié a évoqué ces séances très dures qui lui ont fait perdre ses cheveux. Un véritable choc.

“Mes cheveux tombent en mai 2020, je dois tourner au mois d’août à Lille. Il va falloir trouver un truc pour cacher la misère. Six mois que je suis en chimiothérapie et personne du métier ne sait quoi que ce soit”, a confié celle qui se remet peu à peu du suicide de son compagnon. Reconnaissable à l’écran et sur les planches grâce à son talent et à sa chevelure auburn, Clémentine Célarié avoue que cette perte “est pire que tout” pour elle.

Une femme sans cheveux, c’est encore plus mal vu qu’un cancer. C’est fou, l’impression que ça fait. C’est morbide, ça sent la fin de vie, quoi. C’est idiot, je sais, mais se brosser les cheveux et constater qu’ils restent sur la brosse, c’est comme si la vie partait, comme si tu te dépiautais, te défaisais de toi-même. Tu t’épluches sans le vouloir”, explique la fille d’André Célarié dans son ouvrage.

De peur de dévoiler sa maladie, elle prend le soin de coiffer les quelques cheveux qui lui restent : “J’en garde suffisamment au début pour pouvoir les crêper, les laquer, les recrêper, les relaquer et me faire un chignon complètement bidon.”

Invitée par Laurent Delahousse dans le journal de France 2 quelques jours après sa perte de cheveux, Clémentine Célarié décide d’utiliser une perruque. Par chance, elle trouve “un postiche pile” de sa couleur. “Je me fais un chignon. Comme c’est vraiment l’automne sur mon cuir chevelu, mes feuilles tombent, ce postiche me sauve. Personne ne voit rien”, écrit cette femme engagée bien connue pour son franc-parler.